Tech

Virus informatique et virus biologique

Dossier - Les virus informatiques
DossierClassé sous :informatique , virus , cheval de Troie

-

Description des virus informatiques : Quels sont leurs origines ? Comment fonctionnent-ils ?Virus informatique et virus biologique : Pourquoi une terminologie si commune ? Quels sont les points communs ? Le virus informatique est-il une forme de vie artificielle ?

  
DossiersLes virus informatiques
 

Il ne se passe pas une semaine sans que nous entendions parler de virus informatiqueL'heure de l'Internet les a rendus encore plus fréquents. Ce mal ronge nos réseaux et nos ordinateurs. Vous pourrez trouver une description technique du virus informatique à cette page. Il existe beaucoup de similitudes entre le virus biologique et le virus informatique.

Rappelons rapidement les propriétés que doit posséder un virus informatique :

  • Il s'exécute indépendamment de l'utilisateur.
  • Il s'accroche à un (ou à un nombre donné) type de programme et une seule fois par programme.
  • Il se reproduit et permet donc de généraliser la contamination.
  • Il est généralement très court.
  • Il peut-être offensif ou non offensif.
  • Il est en général écrit en assembleur.

Les virus informatiques ont les mêmes objectifs primitifs que les organismes vivants, survivre et se reproduire. Le virus informatique va surmonter les obstacles liés à un environnement qui pourra le détruire et le rendre inopérant. Libéré il acquiert une certaine autonomie (par exemple le virus Jérusalem existait toujours cinq ans après sa création et cela malgré l'évolution des systèmes d'exploitation, des ordinateurs et des anti-virus). Les informaticiens utilisent un vocabulaire très proche de celui des biologistes pour définir les virus comme par exemple:

  • Reproduction.
  • Vie artificielle.
  • Programme infecté.
  • Contamination.
  • Propagation.
  • Virus mutant ou latent.

Il serait intéressant de mettre en parallèle le virus informatique et son homonyme biologique pour lequel la plupart des biologistes le classent dans les organismes vivants.

Les principales analogies observées

Virus informatique
Virus biologique
est un programme contenant son sous-programme de reproductionest un micro-organisme contenant son propre patrimoine génétique (brin d'ADN ou d'ARN suivant le type de virus).
ne s'attaque qu'à certains programmesest spécifique à une famille de cellules (ex: le virus HIV s'attaque aux cellules du système immunitaire, les lymphocytes).
ne peut se reproduire que par duplication du code viralLe virus biologique se reproduit également par réplication de son code génétique dans d'autres cellules
modifie un programme en lui faisant exécuter d'autres tâchesmodifie le code héréditaire de la cellule contaminée
peut se déclencher immédiatement ou après un temps de latence.peut se déclencher immédiatement ou après un temps de latence.
énergie sous forme d'électronsénergie vitale puisée au sein de la cellule contaminée
peut se transformer, devenant ainsi difficile à détecter et peut disparaître du programme hôte après s'être multiplié.peut se transformer afin de ne pas être détecté par les défenses immunitaires de l'organisme infecté et il peut aussi disparaître de la cellule hôte après s'être multiplié.
Les programmes infectés génèrent de nouveaux programmesune cellule contaminée produit des virions, progéniture du virus initial. Dans ce cas de réplication, les virus peuvent produire des dégâts irréparables, programme inutilisable et cellule hôte phagocytée.
un programme qui aura déjà été en contact avec un virus bien précis ne pourra pas être contaminé une seconde foisIl en sera de même pour le virus biologique, puisque son contact avec un organisme déclenche une réaction de séropositivité.
le mode de protection virale est sous forme d'un anti-virus contre les attaques éventuelles d'un virus informatiquele mode de protection est sous forme d'un vaccin qui déclenche par son injection une réaction d'immunodéficience, ainsi l'organisme se trouve en contact avec le virus à l'état inactivé, d'où réaction immunitaire immédiate.
La propagation et les dégâts occasionnés par les deux types de virus sont similaires. De plus, on note une ressemblance dans leur mode d'action. De même les méthodes de prévention, détection, vaccination et destruction des deux types de virus sont souvent comparables.
le virus informatique n'est pas réellement capable d'évolution. Mais il est vrai, que nous pourrions développer dans un virus informatique, un sous-programme d'apprentissage(par exemple, noter les anti-virus qu'il repére).Capable d'évoluer
Pas d'émergenceC'est l'émergence, c'est à dire qu'une vie organique aura une réaction que nous ne sommes pas capables de prévoir à 100%, même pour des êtres unicellulaires

Les virus informatiques et biologiques ont donc de nombreux points communs. Mais nous noterons aussi une différence importante : le manque d'émergence.

Devons nous classer les virus informatiques dans la vie artificielle ?

Voici les propriétés minimales que nous retrouvons dans tout système de vie artificielle :

Définition générale
cas du virus informatique
L'être humain a contribué au processus d'apparition de tout système de vie artificielle ; oui
Un système de vie artificielle est autonome ; oui, il se reproduit et se propage seul
Un système de vie artificielle est en interaction avec son environnement ; oui, il analyse les fichiers, les sélectionne, les modifie
Il y a émergence de comportements dans un système de vie artificielle ; Non, nous n'avons pas de nouveaux comportements qui apparaissent

les 3 propriétés suivantes ne sont pas indispensables mais reste néanmoins très présentes

Un système de vie artificielle peut se reproduire lui-même Oui
Un système de vie artificielle possède une capacité d'adaptation ; Oui, les virus fonctionnent avec des fichiers divers, avec des tailles de fichiers différentes, avec des systèmes d'exploitations différents
Un système de vie artificielle n'est pas une unité. A l'opposé de la vie, un système de vie artificielle peut être réparti en plusieurs endroits : exemple, un robot et un ordinateur peuvent effectuer les calculs reliés par ondes. Même à l'intérieur d'un ordinateur, rien ne garantie que les octets de ce système sont tous regroupés.oui

Dans le cas de l'émergence d'un comportement, le virus informatique présente un manque. C'est une propriété fondamentale de notre définition. Certains virus informatiques répondent peut-êtreà ce critère, mais nous n'en connaissons pas. Malgré cela le virus informatique reste un sujet fortement intéressant pour les passionnés de vie artificielle. C'est l'un des exemples qui a le plus d'autonomie.

Il est à rappeler aussi que John Stewart ne classe pas les virus biologiques dans la vie, et ayant conçu notre définition avec sa collaboration, il est logique de retrouver un résultat similaire.