Tech

Des e-book pas toujours à la page !

Dossier - Ebook : l'ère du livre électronique a sonné
DossierClassé sous :informatique , ebook , livre électronique

-

Après de nombreuses années de balbutiements, le livre électronique est enfin prêt à décoller.

  
DossiersEbook : l'ère du livre électronique a sonné
 

Quelle que soit la qualité du lecteur de livre électronique qu'il acquiert, l'utilisateur peut se retrouver face à un problème lié au texte lui-même : celui de la qualité de la composition des pages.

© Taryn, CC BY 2.0

Le plus souvent, elle n'est pas d'une qualité comparable à celle de l'imprimerie même si plusieurs sociétés travaillent à réaliser des logiciels ad hoc. Si par exemple, la plate-forme Ganaxa gère correctement les insécables, d'autres sont moins à l'aise avec ces particularités de la langue française. C'est ainsi que l'on peut retrouver un point-virgule d'une phrase de Flaubert au début d'une ligne.

(Cliquer pour agrandir.) Un fichier au format TXT affiché de manière brute sur un lecteur d'e-book. Aucun travail de mise en forme pour faciliter la lecture, qui se révèle ici indigeste. On prend ici la mesure de la valeur ajoutée du travail humain des maquettistes... © E Ink

De même, des caractères tels que le « œ » sont parfois gérés incorrectement par les logiciels de mise en page intégrés aux appareils. Il en va de même pour la césure qui par la faute d'une gestion peu intelligente peut produire des suites de quatre lignes avec césure, alors qu'un logiciel comme InDesign veille à les répartir de façon élégante. De tels détails peuvent paraître insignifiants mais ils sont pourtant de nature à rebuter certains lecteurs, soucieux d'une présentation décente de la langue française.

Les digrammes, ces caractères ligaturés qui échappent aux logiciels anglo-saxons. (cc) innovati

Là n'est pas tout. Pour qu'un livre électronique ait réellement l'aspect d'un livre, il doit avoir subi un travail de composition approprié à cette plate-forme de lecture. Or ce travail de mise en page est coûteux et une telle opération décourage bien des éditeurs ou diffuseurs qui préfèrent s'en tenir à des outils de composition automatique. Hélas, en l'absence d'une mise en page soignée, la plupart des livres semblent disposer d'une mise en page similaire, c'est notamment le cas du format Mobipocket d'Amazon qui est fort basique. Cette monotonie peut provoquer un effet de lassitude.