Grâce aux smart contracts, il est devenu possible de définir un « argent programmable » ou encore des applications programmables autour d’une monnaie. En photo, le logo Ethereum. © Zoltan Tasi, Unsplash
Tech

Smart contract : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :Cryptomonnaies , ETH , Ethereum

Smart contract signifie littéralement : contrat intelligent. C'est le créateur d'Ethereum, Vitalik Buterin qui est à l'origine des smart contracts. Grand amateur du Bitcoin, Buterin déplorait que cette cryptomonnaie originelle ne soit pas en mesure d'exécuter un code informatique. Il a d'abord proposé de faire évoluer Bitcoin en ce sens. Devant le peu d'intérêt soulevé par sa proposition, il a décidé de créer une nouvelle monnaie, Ethereum, associée à un langage de programmation, appelé Solidity.

Associer un programme à une monnaie

C'est en 2013 que Vitalik Buterin a publié le livre blanc de l'Ethereum et exposé le mécanisme des smart contracts. L'idée forte : pouvoir lier une cryptomonnaie à des programmes qui s'exécutent automatiquement selon certaines conditions. Quelques exemples :

  • si la température descend au-dessous d'un certain nombre de degrés, ce qui compromet les récoltes, déclencher automatiquement le paiement d'une assurance ;
  • si une équipe gagne un certain match de football, dès la fin du match, une certaine somme en ETH (Ethereum) est versée dans le portefeuille de celui qui a parié pour cette équipe ;
  • si le cours de l'ETH descend au-dessous d'un certain niveau, échanger ses avoirs dans cette monnaie contre de l'USDT (un stable coin dont la valeur est toujours égale à un dollar).

La déferlante des cryptomonnaies

Le concept des smart contract a créé une véritable révolution dans l'univers crypto.

En premier lieu, un grand nombre des cryptomonnaies apparues depuis 2015 sont des variantes de l'Ethereum, avec un cahier des charges spécifié selon la norme ERC-20. C'est notamment le cas de REP (Augur), BNT (Bancor), DAI (MakerDAO), SAND (The Sandbox). Leur fonctionnement est défini par un smart contract spécifique.

De plus, les smart contracts ont entraîné l'apparition d'applications financières innovantes regroupées sous l'application DeFi ou Finance Décentralisée : prêts (Aave, Compound), épargne rémunérée (Mirror, Synthetix), loterie (PoolTogether), optimiseurs de rendement (Pancakeswap)... Toutes ont la particularité de ne pas être associées à une entreprise donnée : elles fonctionnent de manière automatique, selon les règles édictées dans leur smart contract.

Certaines cryptomonnaies et applications de la DeFi reposent sur une base différente de Ethereum, telle que la Binance Smart Chain, Polygon ou Solana. Et la monnaie DOT (Polkadot) a d'abord été développée sur le langage Solidity propre à Ethereum, avant d'évoluer vers un autre langage, Substrate.

Une évolution sociétale majeure

Les applications reposant sur des smart contracts sont en mesure de rendre inutiles un grand nombre de tâches administratives et donc de faciliter énormément de démarches actuellement rébarbatives.

De fait, il est souvent considéré que l'apparition des smart contracts a été aussi importante que celle du Bitcoin.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !