Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les cryptomonnaies, comment ça fonctionne ? Comme le Bitcoin, il existe aujourd’hui plus de 6.000 cryptomonnaies dans le monde. Ces monnaies sont basées sur la technologie blockchain.

Une cryptomonnaie est une devise numériquenumérique décentralisée qui utilise des algorithmes cryptographiques et un protocole nommé blockchainblockchain pour assurer la fiabilité et la traçabilitétraçabilité des transactions. Les cryptomonnaies sont entièrement virtuelles, elles peuvent être stockées dans un portefeuille numérique protégé par un code secret appartenant à son propriétaire. Des plateformes d'échanges (Binance, Coinbase, Bitstamp, etc.) servent à acheter et revendre de la cryptomonnaie en ligne.

Voir aussi

Le Nasdaq désigne 8 cryptomonnaies avec le potentiel de s'imposer dans les mois à venir

Les cryptomonnaies sont nées d'Internet et de la mondialisation. Elles ne dépendent pas d'une Banque centrale et ne constituent en rien des unités monétaires officielles comparables au dollar, à la livre sterling ou à l'euro. Elles ont une existence réelle puisqu'elles sont utilisées sur la  « Toile ». Les plus connues sont Bitcoin, Ethereum, Ripple, EOSEOS, Litecoin, etc. Deux critères essentiels permettent de définir une cryptomonnaie.

Des monnaies pair-à-pair, dépourvues de Banque centrale

Les cryptomonnaies s'établissent sur des relations de type pair-à-pair sans que n'intervienne une Banque centrale. Elles fonctionnent sur un mode décentralisé et n'ont pas de cours légal même si certains pays les encadrent -- comme la France où les gains réalisés sur des mouvementsmouvements de cryptomonnaies converties en euros sont assujettis à l'impôt. Cela veut dire qu'elles ne dépendent pas d'une institution financière officielle comme les Banques centrales. Elles ne sont pas indexées sur une monnaie de réserve comme le dollar ou l'or.

Il est vrai que les monnaies ne sont plus gagées sur l'or depuis 1971. La cryptomonnaie tire ses origines de la philosophie libertarienne ou anarcho-capitalisme, très hostile à l'intervention de l'État. En pratique cependant les plus stables d'entre elles, que l'on appelle les stablecoins, s'appuient sur un actif comme le dollar ou l'or.

Le saviez-vous ?

La première cryptomonnaie à avoir vu le jour, et sans doute la plus célèbre d’entre elles, est le Bitcoin. Créée en 2009 par un énigmatique programmeur utilisant le pseudonyme Satoshi Nakamoto, elle a propulsé le principe de blockchain et a entrainé la création de nombreuses autres devises numériques cryptées, nommées « altcoins » par les cryptotraders. 

Des monnaies sans support physique

Vous ne pourrez retirer de la cryptomonnaie au guichet d'une banque pour acheter votre baguette de pain. Cela signifie que les cryptomonnaies sont purement électroniques et n'existent pas sous forme de pièces ou de billets. Leur usage est d'autant plus simple qu'il est purement virtuel.

Comment marche la cryptomonnaie ?

La cryptomonnaie est d'un fonctionnement très facile à comprendre. On distingue la preuve de travailpreuve de travail, la preuve d'enjeupreuve d'enjeu et l'achat de monnaie.

  • La preuve de travail ou minage

Le principe du minage ou de la preuve de travail a été mis au point par Bitcoin. Des informaticiens appelés les mineurs conçoivent et améliorent des algorithmes qui sécurisent la blockchain. Ils reçoivent en récompense des unités monétaires virtuelles.

  • La preuve d’enjeu

La preuve d'enjeu, de participation ou d'intérêt, consiste à prouver que l'on est en possession d'une certaine quantité de cryptomonnaie ou jetonsjetons. On reçoit une récompense en échange. Ce principe, relativement difficile à mettre en œuvre, est parfois remplacé par la preuve d'enjeu déléguée où les utilisateurs élisent des délégués au prorata du nombre de jetons qu'ils possèdent. Ces délégués valident ensuite les blocs en échange d'une rémunération.

  • L’achat de cryptomonnaie

Faute de participer à la preuve de travail ou d'enjeu, il est toujours possible d'acheter de la cryptomonnaie.

Voir aussi

Le Bitcoin est officiellement la monnaie nationale du Salvador aujourd’hui

Qui gère la cryptomonnaie ?

Les utilisateurs et certaines grandes institutions gèrent la cryptomonnaie.

Les utilisateurs

Les utilisateurs de la cryptomonnaie, et tout particulièrement les mineurs ou les nœudsnœuds, en sont les premiers gérants. Ils contribuent aux blockchains, ces livres de compte virtuels qui stockent les opérations de la cryptomonnaie.

Les Gafa et le Britcoin

Facebook prévoit de lancer sa propre cryptomonnaie sous le nom de Diem, qui s'appelait initialement Libra. Il est question de l'adosser sur des titres gouvernementaux et des monnaies légales. Mais le projet est critiqué, notamment par la France. Le Royaume-Uni envisage de créer le Britcoin, une nouvelle cryptomonnaie soutenue par l'État. Il conviendrait alors d'élargir la notion de cryptomonnaie.

 Le Bitcoin, concurrent des monnaies légales ? © Angelov, Adobe Stock
 Le Bitcoin, concurrent des monnaies légales ? © Angelov, Adobe Stock

Une valeur portée par la rareté, comme pour les métaux précieux

En règle générale, les cryptomonnaies sont conçues pour créer une quantité connue et limitée de jetons. Dans le cas du Bitcoin, il est prévu de générer 21 millions de jetons d'ici 2140. Les nouveaux jetons sont automatiquement attribués aux mineurs : ce sont les nœuds de la blockchain qui confirment les blocs de transactions en résolvant des algorithmes de cryptographie.

Au cours des premières années, le nombre de bitcoins créés était important : 50 par bloc. Ce volumevolume diminue de moitié tous les 4 ans, lors d'un évènement appelé le « Halving ». Ce procédé permet d'augmenter peu à peu la rareté de la cryptomonnaie, en rendant de plus en plus difficile son obtention par le minageminage. Il a pour but d'imiter les ressources naturelles comme les métauxmétaux précieux et de protéger la devise virtuelle de l'hyperinflation.