Ford veut flairer les voitures qui sentent mauvais

Classé sous :voiture , ford , bonne odeur

Voilà une idée qui devrait plaire aux utilisateurs réguliers des services de taxis et de covoiturage à l'odorat sensible. Ford a déposé un brevet pour une technologie permettant de sélectionner un véhicule en fonction de l'odeur de son habitacle.

Le système reposerait sur un capteur environnemental pour déterminer la nature des odeurs à l'intérieur d'un véhicule et les comparer à une liste établie par le client. Si une incompatibilité est détectée, l'application du service de transport écarterait le véhicule initialement sélectionné pour le remplacer par un autre « olfactivement compatible » avec le client.

Le brevet prévoit également une notification invitant les chauffeurs à nettoyer leur véhicule s'ils se voient refuser des courses à cause d'un problème d'odeur. Ford ne précise pas si le dispositif s'appliquerait à prendre en compte des préférences olfactives ou s'il pourrait aller jusqu'à cibler des allergènes potentiels.

Comme toujours lorsqu'il est question de brevet, il faut garder à l'esprit que cela ne présage en rien le lancement d'un produit ou service. Et dans le cas présent, un tel système poserait tout de même de nombreuses problématiques en termes de confidentialité de ce type d'informations personnelles et des dérives qu'il pourrait engendrer, notamment en pénalisant injustement les chauffeurs.

Refuser un taxi ou un vtc à cause de son odeur ? Ford y a pensé. © StockSnap/Pixabay