Xiaomi accélère sur la voiture électrique

Futura avec l'agence ETX Daily Up

Classé sous :voiture électrique , Xiaomi , BMW

Le fabricant de smartphones et d'appareils électroniques Xiaomi est devenu mercredi la dernière entreprise chinoise à se lancer formellement dans l'automobile, avec l'annonce de la création d'une filiale dédiée. Numéro deux mondial du smartphone, Xiaomi produit également des tablettes tactiles, des montres connectées, des écouteurs, des trottinettes ou encore des scooters. Basé à Pékin, le groupe va désormais concevoir des véhicules électriques. La société « Xiaomi EV a officiellement été enregistrée [ce] 1er septembre », a indiqué sur son compte Weibo le PDG du groupe, Lei Jun.

L'entreprise sera dotée d'un capital initial 1,3 milliard d'euros. 10 milliards de dollars seront investis sur les dix prochaines années, précise Xiaomi dans son communiqué. En avril, le PDG de Xiaomi avait indiqué que le premier modèle de la marque serait probablement « une berline ou un SUV ». Aucune date de lancement n'a encore été communiquée, mais l'agence Reuters a évoqué l'horizon 2023.

Xiaomi n'est de loin pas la première firme chinoise à s'aventurer dans ce secteur. Plusieurs connaissent un regain d'intérêt des investisseurs, avec par exemple les groupes XPeng et Li Auto, entrés en Bourse l'an dernier aux Etats-Unis mais également cotés à Hong Kong. Pendant ce temps, des acteurs plus établis comme les groupes allemands Volkswagen ou BMW ont pris des engagements pour l'avenir, avec des modèles entièrement électriques devant être produits en Chine.

L’équipe initiale de Xiaomi EV compte 300 employés. © Xiaomi