Des semelles antichute inspirées du kirigami

Classé sous :technologie , semelle antidérapante , kirigami

Qui n'a jamais dérapé sur un trottoir mouillé ou sur un rocher glissant ? « Les chutes accidentelles sont la première cause de mortalité chez les personnes âgées et la seconde cause de mortalité liées aux activités récréatives », rapporte Giovanni Traverso, professeur en mécanique au MIT et co-inventeur de nouvelles semelles antidérapantes, présentées dans le journal Nature Biomedical Engineering. Le chercheur et ses collègues du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et du Harvard John A. Paulson School of Engineering and Applied Sciences (SEAS) se sont inspirés du kirigami, l'art japonais du découpage de papier, pour mettre au point ces semelles agrippantes.

Ces semelles sont recouvertes d'une fine feuille d'acier munie de sortes « d'écailles » qui augmentent la friction entre la chaussure lorsqu'on la plie. « Lorsque vous marchez, la courbure de la semelle fait ressortir les écailles qui s'étirent le long de la semelle », précise Sahab Babaee, coauteur de l'article. De nombreux motifs ont été testés pour retenir les plus agrippants. Outre la prévention des chutes, « cette technique pourrait être utilisée pour améliorer la mobilité des robots dans les terrains difficiles », explique sa collègue Katia Bertoldi. Ce n'est pas la première fois que la science s'inspire de l'art du kirigami. Les chercheurs s'en servent pour fabriquer des matériaux complexes, des feuilles de graphène ultrafines, ou pour la construction de bâtiments.

Lorsqu’elle est courbée, la semelle fait ressortir un motif en 3D qui accroît la friction avec le sol. © SEAS