La production du Tesla Roadster est censée débuter en 2020. © Tesla

Tech

Le Tesla Roadster se dévoile un peu plus

ActualitéClassé sous :voiture électrique , Elon Musk , Tesla Roadster

Tesla a publié une courte vidéo montrant l'accélération de son futur Tesla Roadster ainsi que des images de son habitacle et de son étonnant système d'ouverture des portières sans poignées.

Depuis son annonce en novembre 2017, le Tesla Roadster a peu fait parler de lui, hormis un coup d'éclat médiatique dont Elon Musk a le secret, annonçant que le coupé électrique serait doté d'un « pack SpaceX » consistant en « dix petits propulseurs de fusée » (lire article ci-dessous) censés améliorer l'accélération, la tenue de route en virage et le freinage. Mais pour le reste, les détails sont encore rares sur la version finale dont la production est censée débuter à partir de l'année prochaine.

Tesla et son bouillonnant dirigeant ont toutefois un peu rassasié les impatients à l'occasion d'une réunion des investisseurs qui s'est tenue cette semaine. On a pu y découvrir le Roadster plus en détails ainsi qu'un aperçu de son accélération fulgurante. Pour mémoire, Tesla annonce que son bolide électrique avale le 0 à 100 km/h en 1,9 seconde et dépassera les 400 km/h. Niveau autonomie, le Tesla Roadster pourrait parcourir près de 1.000 km grâce à sa batterie 200 kWh.

La vidéo ci-dessous est la première à dévoiler le bolide en action sur route. Ce n'est ni très long ni très explicite, mais on comprend tout de même que ça pousse fort. La performance d'accélération annoncée par Tesla semble crédible. Évidemment, ceci demandera à être confirmé avec le modèle de série par des essais indépendants. Mais, en attendant, ces quelques images raviront les amateurs.

Un aperçu des sièges arrière du Tesla Roadster

Beaucoup plus instructive en revanche est la seconde vidéo tournée par Hamid Shojaee, l'un des participants à cette conférence des investisseurs de Tesla. Tout d'abord, on découvre un étonnant système d'ouverture des portières intégré dans la lunette arrière au niveau du pilier central de la caisse. Il s'agit d'un lecteur digital à éclairage Led qui déverrouille la serrure et entrouvre la porte lorsque l'on fait glisser l'index dessus. On ignore encore s'il s'agit d'un lecteur d'empreintes digitales qui sécurise l'accès ou si le propriétaire devra en prime avoir sur lui une clé électronique.

La découverte se poursuit avec une visite de l'intérieur du Tesla Roadster. On découvre un habitable épuré à l'extrême, avec une planche de bord totalement dépourvue d'instruments en dehors de l'écran en position verticale sur la console centrale. On aperçoit aussi pour la première fois les sièges arrière, réduits à leur plus simple expression, mais bien présents. Il faudra sans doute ne pas être trop grand pour pouvoir prendre place à l'arrière de la voiture.  

Rappelons aussi que ces sièges seront sacrifiés pour les clients qui opteront pour le « pack SpaceX » qui comprendra des propulseurs d'air froid alimentés par un système de pompes à air et de réservoirs qui occuperont l'espace arrière. Le prix de base du Tesla Roadster sera de 200.000 dollars.

Le prototype du Tesla Roadster avec son système d’ouverture des portes sans poignées et son intérieur dépouillé. © Hamid Shojaee

Pour en savoir plus

Le Tesla Roadster d'Elon Musk aura « 10 petits propulseurs de fusée »

Article de Marc Zaffagni, le 12/06/2018

Elon Musk a récemment créé la surprise en évoquant une option pour le moins incroyable qui sera proposée avec le Tesla Roadster : « dix petits propulseurs de fusée ». Il s'agit en fait de propulseurs à air comprimé, dérivés d'une technologie utilisée par SpaceX, qui amélioreront l'accélération, la tenue de route en virage et le freinage.

Après avoir envoyé son Tesla Roadster dans l’espace, Elon Musk a trouvé une autre idée tout aussi déconcertante. Il veut équiper le prochain Tesla Roadster de « dix petits propulseurs de fusée » répartis tout autour de la voiture électrique. « Ces moteurs de fusée améliorent considérablement l'accélération, la vitesse maximale, le freinage et les virages. Peut-être même qu'ils vont permettre à une Tesla de voler... », écrit le milliardaire dans un message publié sur Twitter qui n'a pas manqué d'enflammer la Toile.

Son idée est de proposer cette technologie sous la forme d'un « pack SpaceX », en référence à la société aérospatiale fondée et dirigée par Elon Musk dont les fusées réutilisables servent actuellement au lancement de satellites et au ravitaillement de la Station spatiale internationale (ISS). Face aux interrogations suscitées par cette annonce, le patron de Tesla s'est fendu de quelques précisions succinctes, toujours via Twitter.

L'option SpaceX du Tesla Roadster à la place des sièges arrière

On y apprend que les propulseurs en question ne sont pas du tout des moteurs de fusée, mais des bonbonnes d'air comprimé de type COPV (composite overwrapped pressure vessel). Il s'agit de récipients qui peuvent aussi accueillir du gaz ou de l'hydrogène et dont SpaceX entend se servir pour les vols habités de la Nasa (dixit Elon Musk). Dans le cas du Tesla Roadster, les bonbonnes d'air comprimé seront rechargées par une pompe alimentée par le système électrique de la voiture.

Dix bonbonnes de ce type occuperaient évidemment une place conséquente à bord d'un Tesla Roadster. Elon Musk indique qu'il faudra pour cela sacrifier les deux petits sièges arrière. Aussi improbable puisse-t-elle paraître, l'idée d'Elon Musk n'est pas inédite. L'équipementier Bosch travaille sur un concept pas si éloigné de système de propulseur à gaz censé contrer une glissade et éviter une chute à moto.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !


Envie d'une réduction ? Voyagez au meilleur prix en profitant des offres promo GoEuro !