Le stockage tampon des énergies renouvelables est le moyen d’assurer un approvisionnement du réseau électrique qui corresponde à la demande. © Malp, Fotolia

Tech

Renault annonce un système de stockage d'électricité géant

ActualitéClassé sous :voiture électrique , voiture , renault

Renault vient d'annoncer le projet Advanced Battery Storage, présenté comme le plus grand dispositif stationnaire de stockage d'énergie en Europe à partir de batteries de véhicules électriques. Réparti entre la France et l'Allemagne, celui-ci offrira une capacité de 60 MWh une fois mis en service en 2020.

L'intégration des énergies renouvelables dans le réseau électrique de manière à faire correspondre la production et la consommation est l'un des principaux défis à relever pour parvenir à augmenter la part des énergies bas carbone. La solution passe par des systèmes de stockage tampon qui se chargeront de répondre à la demande à un instant t et ainsi éviter les déséquilibres qui peuvent perturber le réseau électrique. La nécessité pour les constructeurs de véhicules électriques de créer des circuits de recyclage pour les batteries vient justement à la rencontre de cette problématique.

Renault a décidé d'investir dans ce marché en créant ce qu'il annonce être le « plus grand dispositif de stockage stationnaire d'énergie à partir de batteries de véhicules électriques d'Europe ». Baptisé Advanced Battery Storage, cet équipement pourra fournir 60 MWh, ce qui équivaut, selon le constructeur, à la consommation quotidienne d'une ville de 5.000 foyers.

Des batteries de seconde vie

L'installation sera répartie sur trois sites : deux en France, sur les usines Renault de Douai (Nord) et Cléon (Seine-Maritime), et un en Allemagne, sur une ancienne usine à charbon en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Les travaux commenceront début 2019 et le dispositif devrait atteindre sa pleine capacité en 2020. Le stockage se fera principalement sur des batteries de seconde vie en provenance de voitures électriques et utilisera des batteries neuves en complément.

« En participant à l'équilibre du réseau, le stockage stationnaire renforce l'attrait économique des énergies bas carbone », souligne Renault dans son communiqué de presse. La marque au losange est d'autant plus concernée et bien placée pour développer un tel circuit que la Renault Zoe, son modèle phare, est en tête des ventes en Europe (35.535 exemplaires vendus en 2017 ; source : Avere).

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi