Le Superstrata Ion est un véritable must en matière de personnalisation du cadre aux dimensions du pilote. © Arevo
Tech

Superstrata Ion, un vélo électrique imprimé en 3D sur mesure ultraléger et « abordable »

ActualitéClassé sous :Vélo électrique , VAE , Cowboy 3

Développé par l'entreprise californienne Arevo, cet e-bike taillé pour la ville promet un niveau de personnalisation inédit pour correspondre au gabarit de son propriétaire grâce à la souplesse de l'impression 3D. Tout équipé, il ne pèse que 11 kg. Bien qu'élevé, son prix de vente est nettement inférieur à ce qui se pratique habituellement sur ce type de produit.

Un vélo électrique dont le cadre monocoque en carbone est adapté à votre morphologie grâce à l'impression en 3D. Là, vous vous dites : « génial, mais cela doit couter une fortune ». Oui et non. Oui au vu du prix que l'on estime « raisonnable » pour un vélo et non si l'on se base sur ce que valent habituellement les modèles sur mesure. Arevo, un fabricant de vélos installé en Californie depuis 2013, a conçu un e-bike électrique ultraléger, dont le cadre 100% en carbone est produit en une seule pièce par une imprimante 3D.

Grâce à ce mode de fabrication très souple, Superstrata Ion, c'est son nom, promet un niveau de personnalisation inédit, avec plus de 500.000 combinaisons uniques prenant en compte la taille, le poids, la longueur des bras et des jambes du cycliste, ainsi que sa position de conduite préférée et même le niveau de rigidité du cadre souhaité. Un rêve pour tous les amateurs d'ordinaire accessible à quelques privilégiés fortunés prêts à débourser des sommes indécentes.

L’impression 3D du cadre monocoque en carbone. © Superstrata Bike

96 km d’autonomie

C'est dire s'il y a de quoi être agréablement surpris en apprenant que le Superstrata Ion sera vendu 3.999 dollars soit près de 3.500 euros au cours actuel. C'est évidemment un prix élevé qui ne le met pas à la portée de toutes les bourses. Mais c'est au bas mot trois fois moins cher que ce pourrait réclamer un constructeur qui fabriquerait un tel vélo sur mesure de façon artisanale. L'impression 3D offre également une formidable liberté en termes de design, ce qui donne à ce VAE de ville un look unique, à la fois futuriste et sportif. Les superbes roues à bâtons en carbone (vendues en option 1.700 dollars) ajoutent encore du caractère à l'ensemble.

Outre son niveau de personnalisation, Arevo nous promet que le cadre monocoque sera bien plus résistant et rigide qu'un équivalent fait de plusieurs pièces soudées et/ou collées. Coté motorisation en revanche, on est sur un montage classique avec un moteur 250W dans le moyeu arrière dont on ignore la provenance et une batterie 125 Wh parfaitement intégrée au tube inférieur. Arevo évoque un « groupe Shimano » pour la transmission et les freins à disque sans préciser le modèle. L'ensemble ne pèse que 11 kg, ce qui place le Superstrata Ion parmi les poids plumes de sa catégorie et bien en deçà de ses principaux concurrents que sont les Cowboy 3, Gogoro Eeyo 1, VanMoof S3 et Angell. L'autonomie annoncée est de 96 km.

Arevo a lancé une campagne de financement participatif sur Indiegogo qui a déjà largement dépassé son objectif initial. Les acheteurs qui se décideraient à commander les 50 premiers exemplaires du Superstrata Ion le paieront seulement 1.799 dollars soit 1.573 euros au cours actuel. Les premières livraisons seront honorées en décembre.

Grâce à sa conception monocoque en carbone, le Superstrata Ion annonce un rapport résistance/poids jusqu'à 61 fois supérieur à celui de l'acier. © Superstrata Bike

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !