Utilisé pour le transport aérien sanitaire, le Vertiia pourrait embarquer jusqu’à trois personnes et parcourir 800 km avec une motorisation hybride à l’hydrogène. © AMSL Aero
Tech

Cet avion électrique à décollage vertical pourrait atteindre 300 km/h

ActualitéClassé sous :transport , avion , VTOL

Cet appareil hybride, entre avion et hélicoptère, est un aéronef à décollage et atterrissage verticaux. Il se destine aux transports sanitaires. Alimenté par de l'hydrogène, il pourrait disposer d'une autonomie de 800 km avec une vitesse de croisière de 300 km/h.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La Darpa travaille sur un avion électrique à décollage vertical  Les avions à décollage vertical existent depuis environ une centaine d’années mais ce nouveau modèle présenté par la Darpa (l'agence de recherche et développement de l'armée américaine) est tout à fait étonnant. Lors du vol, ses ailes pivotent et permettent d’atteindre une vitesse élevée en très peu de temps. Voici en vidéo une démonstration de cet avion d’un nouveau genre. 

Il n'y a pas que les projets de taxis volants en matière de VTOL, c'est-à-dire d'aéronefs à décollage et atterrissage verticaux. AMSL Aero, une société australienne vient de concevoir avec le soutien de l'université de Sydney et de la société Mission Systems, un prototype dédié aux transports sanitaires. Cette ambulance aérienne s'appelle le Vertiia. L'aéronef est doté de huit rotors électriques animés par une pile à combustible à l'hydrogène. Avec cette motorisation, l'avionneur indique que le Vertiia dispose d'un rayon d'action de 800 km. Une version alimentée uniquement par batteries pourrait atteindre les 250 km d'autonomie.

Il serait même capable d'évoluer en croisière à 300 km/h. Des performances exceptionnelles pour un VTOL multirotor hybride. Il s'agit d'un avion, même si la cabine en fibre de carbone ressemble à celle d'un hélicoptère. Deux poutres également en fibre de carbone, placées à l'avant et à l'arrière accueillent chacune quatre moteurs. Ces éléments sont mobiles et permettent de diriger vers le haut les rotors pour le vol stationnaire et l'atterrissage.

Les huit moteurs offrent un niveau de redondance suffisant pour assurer la continuité du vol en cas de défaillance. © AMSL Aero

Opérationnel en 2023 ?

Pour la croisière, les rotors sont positionnés à l'horizontal. À l'arrière de chaque moteur, des ailerons sont présents. Ils ne servent qu'à maîtriser le bon écoulement du flux d'air en croisière et viennent augmenter la portance pour que l'appareil dépense le moins d'énergie possible en vol horizontal. La cabine peut accueillir deux à trois personnes en tandem, dont le pilote. Cela dit, AMSL Aero précise que l'appareil est doté de capacités de vol autonome qui pourraient bien être activées dans l'avenir.

Pour le moment, AMSL Aero a signé un partenariat avec CareFlight, une société spécialisée dans le transport sanitaire intéressée par un appareil capable de se poser et décoller sans qu'un aéroport soit nécessaire. Selon AMSL Aero, le Vertiia pourrait être opérationnel pour le transport médicalisé à partir de 2023. Un horizon très optimiste étant donné qu'il faut valider la certification de l'avion auprès des autorités aéronautiques.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !