Le bien nommé Nautilus est un concept de yatch sous-marin de luxe capable de transporter une dizaine de passagers et jusqu'à sept membres d'équipage. Il vient d'être présenté au salon mondial du yatch à Monaco.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Jaguar : son bateau électrique bat un record du monde de vitesse Le bateau V20E, de Jaguar, vient de battre le record du monde de vitesse sur l'eau pour un engin à propulsion électrique. Ce record est sans doute provisoire mais il montre que le moteur électrique peut servir à autre chose que pour des bateaux de promenade et reprend des éléments des voitures de course de Formule E.

Futura avait évoqué le cas du Sky Cruise, un improbable avion de croisière conçu pour embarquer 5.000 passagers. Si ce concept ne vendait que du rêve, il se pourrait bien que, d'ici quelques années, un navire, sous-marinsous-marin de luxe à la façon d'un yacht, puisse circuler réellement au plus près des fonds marins. Ce concept a été présenté par le constructeur naval néerlandais U-Boat Worx sur un salon de niche, le Monaco Yacht Show.

Ce yacht sous-marin porteporte le nom évocateur de Nautilus. Comme dans l'ouvrage de Jules Verne publié en 1869, il pourra tout aussi bien croiser sur l'eau ou partir en plongée. Côté caractéristiques, selon U-Boat Worx, le bateau devrait mesurer 37,5 mètres pour une massemasse de 1.250 tonnes. Avec son moteur Diesel, il pourrait évoluer en surface à 9 nœudsnœuds soit, près de 17 km/h, et sous l'eau à 4 nœuds (7,5 km/h) en basculant sur une motorisation électrique. En plongée, le sous-marin serait capable d'atteindre une profondeur de 200 mètres. Le Nautilus pourrait rester immerger durant quatre jours. Son autonomie sous l'eau en vitessevitesse de croisière serait alors de six heures.

Le navire devrait être équipé d'un mini bateau d'appoint positionné sous le pont arrière. L'appareil appelé Aronnax pourra être extrait de la coque du Nautilus afin d'emporter jusqu'à cinq personnes pour une petite sortie en mer ou accoster sur une zone portuaire qui ne peut pas accueillir le navire mère. En surface, le vaste pont du Nautilus dispose d'une piscine et d'une grande table à manger ainsi que d'un barbar. L'ensemble peut être escamoté avant la plongée. Dans ce cas, une grande toituretoiture vient recouvrir ces éléments pour qu'ils ne prennent pas l'eau. Le constructeur n'explique pas comment est géré le niveau d'eau de la piscine d'eau douceeau douce en cas de forte inclinaison du navire.

Si ce concept prend « l’eau » un jour, le Nautilus deviendrait alors le seul yacht à permettre d’éviter le mal de mer. En cas de mer agitée, il suffirait alors de plonger pour retrouver le calme. © U-Boat Worx
Si ce concept prend « l’eau » un jour, le Nautilus deviendrait alors le seul yacht à permettre d’éviter le mal de mer. En cas de mer agitée, il suffirait alors de plonger pour retrouver le calme. © U-Boat Worx

25 millions d’euros pour frimer dans la peau Nemo

Pour ce qui est du côté luxueux, le yacht submersible dispose d'un salon de 50 m² avec quatre vastes hublots de 4 mètres de diamètre chacun. Quatre cabines et une grande chambre sont également prévues ainsi qu'une cuisine. Pour accueillir un équipage de six à sept personnes, le Nautilus serait aussi doté d'un dortoirdortoir.

Ce qui laisse imaginer que ce concept pourrait bien voir le jour, c'est que U-Boat Worx est déjà un spécialiste des petits submersibles. Il lui reste à ajouter la part de luxe pour pouvoir savourer une coupe de champagne à 20.000 lieues sous les mers. Le constructeur sait déjà répondre à tous les critères de sécurité requis pour un sous-marin puisqu'il en fait commerce.

Le constructeur indique déjà un ticket d'entrée à 25 millions d'euros. Il explique également qu'une fois la commande passée, il faudra que le futur propriétaire patiente jusqu'à une trentaine de mois pour se mettre dans la peau de Nemo. Comme autre contrainte, il sera nécessaire de trouver un port d'attache pouvant accueillir le tirant d'eau du Nautilus, sans racler le fond, car celui-ci s'élève à 6,5 mètres.