La marque de vêtements futuriste Vollebak vient de présenter un prototype de veste d’invisibilité thermique rudimentaire développé en collaboration avec des scientifiques. S’il ne fonctionne pour l’instant que sur le spectre infrarouge, il pourrait un jour devenir une véritable cape d’invisibilité.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Devenir invisible grâce à des lentilles, avec le Rochester Cloak Le rêve de l’invisibilité attise l'imagination des scientifiques, comme en témoigne cette jolie astuce technique réalisée par des chercheurs de l’université de Rochester. En utilisant de simples lentilles, ces scientifiques ont pu dévier la lumière pour créer un anneau d’invisibilité. L’expérience est visible ici en vidéo.

Une cape d’invisibilité n'aurait que peu d'intérêt si elle ne camouflait pas également son porteur dans le spectre infrarougeinfrarouge. Une simple caméra thermique suffirait à détecter toute personne tentant de se cacher. C'est en partant de ce constat que des chercheurs ont décidé de concentrer leurs efforts d'abord sur le rayonnement thermiquerayonnement thermique du corps humain. Le vêtement ainsi produit est une preuve de concept et le résultat d'une collaboration entre le National Graphene Institute de l'université de Manchester au Royaume-Uni et Vollebak, une marque de vêtements futuristes.

La cape d'invisibilité d'Harry Potter pourrait-elle exister ? La réponse dans notre podcast Science ou Fiction !

Plutôt qu'une cape, les chercheurs ont opté pour une veste qui nécessite moins de matériaux. Elle est recouverte de 42 carrés composés de plus d'une centaine de couches de graphènegraphène. Chaque carré peut être contrôlé comme un pixel via des fils en or et cuivrecuivre, et programmé grâce à un microcontrôleur intégré à la veste. Ils parviennent ainsi à en modifier la radiation thermique sans pour autant changer sa température.

Démonstration de la veste d’invisibilité thermique, où chaque carré peut être commandé indépendamment pour masquer le rayonnement thermique du porteur. Sous-titres en anglais uniquement. © Vollebak

Une technologie qui fonctionne théoriquement sur le spectre visible

En appliquant une tension électrique sur les carrés, des ionsions sont poussés entre les couches de graphène grâce à un liquideliquide ionique. Plus il y a d'ions, moins le carré émet de rayonnement thermique et plus il semble froid. Étant donné que chaque carré peut être programmé individuellement, en augmentant le nombre de carré et en réduisant leur taille, il serait possible de se fondre dans le décor, tout du moins pour une caméra thermique. La qualité des capes d'invisibilité pourrait donc un jour être jugée par rapport à leur résolution...

Théoriquement, la veste n'est pas limitée au spectrespectre infrarouge. Selon les chercheurs, avec suffisamment d'énergieénergie, il est aussi possible de changer la couleurcouleur du graphène dans le spectre visible. Cette technologie a donc le potentiel pour devenir une vraie cape d'invisibilité un jour, même si ce ne sera pas pour demain.