Tech

Ultra-D : une nouvelle 3D sans lunettes bientôt dévoilée

ActualitéClassé sous :technologie , auto-stéréoscopie , autostéréoscopie

La TV en relief, oui, mais sans les lunettes ! C'est le message reçu 5 sur 5 par les fabricants de téléviseurs qui échouent à commercialiser des modèles 3D imposant le port de lunettes spéciales. Avec la mystérieuse technologie Ultra-D, Stream TV Networks promet du nouveau. Elle sera présentée au CES de Las Vegas dans quelques jours.

Plus connu pour sa tablette eLocity fonctionnant avec Android, Stream TV Networks se lance désormais dans la fabrication d’appareils permettant de regarder la télévision en 3D, sans avoir besoin de lunettes spéciales. © Stream TV Networks

L'Ultra-D sera sans doute l'une des stars du CES, la grande messe de l'informatique et de l'électronique qui se tiendra à Las Vegas du 10 au 13 janvier prochain. Et pour cause ! Cette technologie, mise au point par la société Stream TV Networks, permet de regarder la TV en relief sans imposer des lunettes adaptées. Mathu Rajan, le patron de Stream TV Networks, annonce la couleur : « Notre invention est comparable à ce que les téléspectateurs ont pu découvrir lorsque la télévision est passée du noir et blanc à la couleur. Avec Ultra-D, notre objectif consistait à créer une technologie qui permette à l'utilisateur, réticent à porter les inconfortables et coûteuses lunettes, de voir quand même la TV en relief ». Pas besoin de lunettes spéciales donc, il suffit de prendre place devant l'écran pour que la magie de la 3D opère.

Un procédé qui a plus de 100 ans

Comment fonctionnent ces écrans ? Pour la firme, le moment n'est pas encore venu de dévoiler la technologie employée. Mais il y a fort à parier qu'il s'agira encore une fois d'une déclinaison de l'autostéréoscopie. Un procédé apparu dès 1908, puis mis au point dans les années 1920. Cette technique est employée depuis des lustres pour faire apparaître des images en relief sur les cartes postales ou des gadgets, la plus ancienne reposant sur un filtre lenticulaire. Autrement dit des petites lentilles cylindriques. Elles focalisent vers chaque œil deux points de vue décalés pour donner l'illusion de relief.

Dans le domaine de la télévision, l'un des pionniers du genre s'appelle Alioscopy, une entreprise exploitant le procédé d'alioscopie mis au point par le Français Pierre Allio. Depuis des années, il propose de fort couteux écrans LCD. On les trouve notamment dans certains aéroports en Chine, pour afficher des publicités.

À l'écran, chaque image est démultipliée par huit pour augmenter le nombre de points de vue possibles. Pour éviter que le téléspectateur ne voie qu'une image floue, l'écran est recouvert d'un filtre composé de lentilles cylindriques. Chacune va dévier la lumière pour que chaque œil puisse voir une image différente.

Un écran de téléviseur à affichage 3D de la société Alioscopy. L'image est démultipliée en plusieurs points de vue et un réseau de microlentilles tubulaires, disposées en diagonale, assure une diffusion de deux images vers deux directions différentes, destinées aux deux yeux. © Alioscopy

À bas les lunettes 3D

C'est le principe de base utilisé par différents constructeurs comme LG Electronics, Philips et d'autres. Toshiba propose ainsi un écran 3D sans lunettes sur son Qosmio F750 mais aussi sur un téléviseur. Sharp peaufine la technique depuis plusieurs années sur des prototypes de téléviseurs et l'a même adapté sur un mobile à écran 3D, expérimental lui aussi.

La difficulté reste de focaliser les deux images sur les yeux du téléspectateur qui, le plus souvent, doit être seul, immobile et à la bonne distance. Certains ingénieurs ont eu l'idée de suivre la personne à l'aide d'une caméra pour adapter les images en temps réel et donc lui permettre de bouger. C'est le cas de ST Microelectronics et de NTT Docomo.

Jusqu'à maintenant ces écrans sont restés tellement coûteux (plusieurs milliers d'euros) qu'ils n'étaient pas accessibles au grand public. Si l'Ultra-D n'est donc pas le premier à proposer une vision en relief sans lunettes, il sera peut-être celui qui parviendra à la démocratiser.

Ultra-D, affirme Stream TV Networks, peut convertir un contenu en 2D pour le transformer en 3D. En inventant un relief factice ? Toujours selon les maigres indications du fabricant, il sera possible de régler la profondeur de champ pour doser l'effet 3D. Enfin, les films en relief nécessitant habituellement des lunettes sont automatiquement convertis pour pouvoir être vus sans elles.

La société présentera au CES toute une gamme de produits (tablette, PC, consoles de jeu, smartphone, cadre photo numérique,...) dotée de cette technologie. Reste à savoir quand ces produits seront disponibles et à quel prix.

Cela vous intéressera aussi