Une entreprise vient de faire la démonstration de sa technologie sans fil pour envoyer vers la Terre de l’énergie solaire collectée dans l’espace. La firme envisage également de transmettre tout autour du Globe l’énergie renouvelable collectée sur le sol terrestre, grâce à une constellation de satellites.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] De l’électricité solaire tous les jours et à n’importe quelle heure Une électricité solaire qui serait disponible quelle que soit la météo. C’est le rêve des scientifiques. Et des chercheurs de l'université Chalmers (Suède) ont réalisé en la matière une avance de taille. Ils ont conçu une molécule capable de stocker l’énergie du soleil pendant plusieurs années. Pour la restituer ensuite sous forme de chaleur. Combiné à un générateur thermoélectrique, le système permet de produire de l’électricité à la demande. (en anglais) © Chalmers University of Technology, Per Erséus, Språng kommunikation

L'ESAESA, l'Agence spatiale européenne, souhaite développer l'énergieénergie solaire dans l'espace. Le courant électriquecourant électrique serait ensuite envoyé sur Terre, et serait disponible de jour comme de nuit. C'est dans ce cadre que l'entreprise néo-zélandaise Emrod a fait la démonstration auprès de l'ESA de sa technologie de transmission de l’électricité sans fil.

Le prototype actuel utilise des antennes qui mesurent 1,92 mètre pour transmettre et recevoir le courant. L'énergie est transmise sous la forme d'ondes électromagnétiques dans les bandes de fréquence ISM (industriel, scientifique et médical), proches du Wi-Fi. Il s'agit d'un faisceau dirigé entre deux points qui laisse échapper peu de radiation autour. Pour leur démonstration, les antennes étaient séparées par une distance de 36 mètres, mais ils ont déjà fait des tests à plus de 200 mètres.

Présentation de la technologie de transmission de l’énergie sans fil. (En anglais, activez la traduction automatique des sous-titres.) © Emrod

Transmettre l’électricité par satellite

Si le système de transmission d'Emrod pourrait parfaitement servir à envoyer l'énergie collectée dans l'espace sur Terre, ce n'est pas la vision à long terme de l'entreprise. Son fondateur, Greg Kushnir, imagine plutôt un réseau électriqueréseau électrique mondial sans fil transmis par des satellites en orbiteorbite basse, à 100 kilomètres d'altitude. À cette hauteur, les antennes devront mesurer 30 à 40 mètres. Avec la technologie actuelle, Greg Kushnir estime qu'il pourrait atteindre une efficacité de 60 à 70 %, mais d'ici 2040 à 2050 il espère être plutôt à 80 à 85 %, soit mieux que certains réseaux câblés.

Son but est de découpler complètement la production d'énergies renouvelables de leur utilisation. Avec un système de satellites, il deviendrait possible d'installer des panneaux solaires dans le désertdésert et d'envoyer l'électricité produite de l'autre côté du monde. Il serait ainsi possible de profiter du solaire 24 heures par jour, et les lieux isolés pourraient recevoir de l'électricité sans être relié à un réseau électrique. L'entreprise prévoit de commencer par commercialiser sa technologie pour des liaisons terrestres d'ici 2024.