Tech

Les pirates bientôt à l'assaut des GPS ?

ActualitéClassé sous :technologie , GPS , Galileo

-

Après s'être attaqué à nos ordinateurs, à nos consoles de jeux et même à nos téléphones portables, les pirates informatiques s'en prendront-ils bientôt aux GPS ? Oui, répondent deux experts informatiques italiens, et nous ferions bien d'ouvrir l'œil.

GPS

De plus en plus sollicitées, ces petites merveilles de technologie et de miniaturisation se sont rapidement imposées dans de nombreux véhicules, à usage tant professionnel que privé. Au point que la plupart des possesseurs ont pris l'habitude de leur vouer une confiance aveugle, toutefois émaillée de quelques surprises au fil de la route...

Aujourd'hui, les appareils les plus perfectionnés bénéficient de la technologie RDS (Radio Data System), qui transmet via les émetteurs radio dans la bande FM des informations ponctuelles sur le trafic routier directement à destination des  récepteurs GPS, qui les affichent au gré des déplacements du véhicule. Ces données concernent essentiellement des fermetures de routes en cas d'accident, des détournements (travaux, inondations, manifestations), etc.

Mais ces données provenant de sources privées, il était tentant pour certains malfaiteurs de les pirater... et le pas a été rapidement franchi, du moins (jusqu'à présent) de manière expérimentale.

Corrida sur autoroute

A l'occasion de la réunion annuelle des spécialistes de la sécurité dans le "cyberspace" à Las Vegas, deux experts italiens, Andrea Barisani et Daniele Bianco, ont réussi à transmettre aux systèmes de navigation des automobiles de fausses informations destinées à modifier le comportement de leurs conducteurs. Ils leur ont fait croire que la route qu'ils se préparaient à suivre était fermée suite à des conditions climatiques exécrables, ou même qu'elle était bloquée en raison d'une corrida ! L'émetteur qui leur a permis cet acte de piratage avait une portée de 16 kilomètres. "Si nous pouvons le faire, n'importe qui en est capable", déclare M. Barisani.

Les deux experts insistent sur le fait que le système permettant de diffuser ce type d'information, et qui est parfaitement standardisé au niveau de tous les appareils GPS, n'est aucunement sécurisé. En conséquence, il peut servir de base à n'importe quelle manipulation. "On peut semer des mines sur l'autoroute, faire croire à un bombardement imminent, à une catastrophe aérienne, à des attaques terroristes sans fin, bref créer la sensation que la troisième guerre mondiale est arrivée", insiste M. Barisani.

Le problème, évoquent les experts, c'est que les gens, même s'ils se méfient d'une infection toujours possible de leur ordinateur personnel par un virus, ne s'imaginent pas que leur GPS pourrait subir le même sort. Il s'agit pourtant là aussi, non seulement d'un système informatique complexe, mais de plus relié en permanence à un réseau.

Et les deux chercheurs concluent en invitant les utilisateurs de dispositifs de positionnement par satellite à vérifier les données inhabituelles en consultant les services d'information avant de décider.

Cela vous intéressera aussi