Tech

Perforées ou magnétiques, elles ont encore leur mot à dire à l'ère du numérique !

ActualitéClassé sous :technologie

-

En 1967, quelque 260 milliards de cartes perforées, soit 1 300 par habitants, étaient utilisées aux Etats-Unis notamment pour stocker des données ou gérer des inventaires.

Aujourd'hui, aux Etats-Unis, seules trois entreprises fabriquent encore ces cartes, dont National Card West de Long Beach (Californie), qui en fournit 100 millions par an, principalement pour les champs de courses de chevaux de la Californie et les grands établissements qui gèrent les paris sportifs à Las Vegas (Nevada).

De nombreuses entreprises possèdent encore des archives importantes stockées sur cartes perforées ou magnétiques, en particulier Boeing qui en compte une quarantaine de millions. Aussi Cadamation, une entreprise de Phoenixville (Pennsylvanie), est-elle sollicitée aujourd'hui par de nombreux clients qui souhaitent numériser toutes ces données mais ne possèdent plus les trieuses et les lecteurs nécessaires.

Récemment, l'Université de Chicago a fait appel aux services de cette entreprise pour convertir plus de 500 000 cartes perforées contenant des données concernant d'anciens dialectes maya. Pour sa part, le Lawrence Livermore National Laboratory en Californie en a fait autant pour numériser l'ensemble des résultats provenant d'une expérience menée en 1974 sur des armements.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi