Tech

Des matériaux qui annoncent la mort prochaine des vieilles antennes

ActualitéClassé sous :technologie

-

Comme conducteur, le plastique et les nouveaux métaux recèlent encore de nombreux secrets. D'ores et déjà, Skycross, une entreprise spécialisée dans les applications militaires, étudie des plastiques pouvant être insérés directement dans la structure des voitures ou des immeubles et servir d'antennes. Pour sa part, Integral Technologies de Bellingham (Washington) a mélangé un composé métallique avec du plastique ou du caoutchouc afin de mouler n'importe quelle forme d'antenne embarquée. A partir d'un matériau associant du silicium à ce composé métallique, dont la composition reste secrète dans l'attente d'un dépôt de brevet, cette entreprise a déjà conçu des antennes qui permettent de doubler la puissance des signaux émis par un téléphone cellulaire et d'obtenir une bonne réception, y compris dans des vallées profondes. A terme, ces produits pourraient améliorer la réception des transmissions sans fil et faciliter l'utilisation du GPS. Les transporteurs routiers s'y intéressent afin de pouvoir suivre, via le réseau GPS, les déplacements de leurs camions équipés de pare-chocs/antennes. Ces antennes moulables pourraient également remplacer les étiquettes métalliques des containers en transit, permettant ainsi leur localisation en temps réel.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi