La Nasa investit dans un nouveau type d’aéronef : un avion qui fonctionne avec un système de propulsion sans pièces mobiles. © MIT
Tech

Ion Drive, le drone silencieux soutenu par la Nasa

ActualitéClassé sous :technologie , drone , drone spatial

-

Équipé d'un moteur ionique habituellement réservé au domaine du spatial, ce drone vole sans hélices ou rotors et sans faire le moindre bruit.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Ce drone vole sans batterie grâce à l’induction électromagnétique  Un chercheur de l’Imperial College London a conçu un drone dépourvu de batterie qui peut voler indéfiniment grâce à un système de transmission sans fil d’énergie. Les moteurs de ce quadricoptère sont en fait alimentés grâce à l’induction électromagnétique. 

Pas de moteur, pas d'hélice ni de réacteur, l'Ion Drive est un aéronef qui dispose d'une propulsion électro-aérodynamique. Le prototype de l'aéronef fait partie d'un projet émanant de chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et qui est soutenu par la Nasa dans le cadre de son programme Nasa Innovative Advanced Concepts. L'appareil se déplace et vole grâce à des petites ailettes qui sont autant d'électrodes à haute tension. Au contact de la masse d’air, elles viennent ioniser les molécules d'azote, ce qui permet de les accélérer et propulse l'aéronef vers l'avant.

C'est ce qu'on appelle un moteur ionique. Ce n'est pas une nouveauté, car les premiers prototypes de ce type de système propulsion datent des années 50. La poussée délivrée étant assez faible, ce type de motorisation est bien adapté au domaine spatial, car il ne nécessite pas d'emport de carburant et la source d'énergie peut provenir de panneaux solaires.

Ce drone est le premier aéronef à disposer d’un moteur ionique. © Real Engeenering

Un drone silencieux

Pour le moment, l'appareil est de petite taille. Il n'a été utilisé qu'en intérieur et à une faible hauteur. À l'avenir, et si son développement se poursuit, l'Ion Drive pourrait permettre de réaliser des livraisons de colis tout en silence, contrairement aux drones motorisés relativement bruyants.

Si la Nasa s'intéresse à cette technologie, c'est qu'elle pourrait bien être utilisée ailleurs que sur Terre. Un tel système, sans pièce mobile, ne s'use pas et c'est un véritable atout pour réaliser une mission d'exploration sur une planète lointaine, comme le fait le drone Ingenuity sur Mars. Ce projet financé par la Nasa a encore neuf mois pour mûrir.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !