La cornée artificielle CorNeat KPro peut être implantée en moins d’une heure. © CorNeat Vision
Tech

Un homme recouvre la vue grâce à une cornée artificielle

ActualitéClassé sous :technologie , Vue , implant

[EN VIDÉO] Kezako : peut-on vraiment faire confiance à nos yeux ?  L’œil humain peut différencier près de huit millions de nuances de couleurs. Pourtant, cet organe si avancé ne donne que peu d’informations à notre cortex pour créer une image. Alors que se passe-t-il exactement lorsque nous voyons ? Unisciel et l’université de Lille 1 nous expliquent, avec le programme Kézako, le fonctionnement de ce surprenant organe. 

Un homme de 78 ans a retrouvé la vue grâce à une nouvelle cornée entièrement artificielle. Elle a été mise au point par une société israélienne, et pourrait redonner la vue à des millions de personnes.

Dans une opération qui pourrait donner de l'espoir à de nombreuses personnes malvoyantes, un homme de 78 ans a retrouvé la vue suite à l'implantation d'une cornée artificielle. Baptisée KPro, elle est l'œuvre de la firme israélienne CorNeat Vision et inventée par le Dr Gilad Litvin. Elle est rapide à poser, et ne nécessite aucun tissu de donneur. Le patient a immédiatement retrouvé la vue dès que les bandages ont été retirés, et a pu reconnaître ses proches et lire des chiffres sur un tableau.

La cornée est la partie transparente de l'œil qui recouvre l'iris, et peut être endommagée, conduisant à la cécité. Elle est traitée le plus souvent par une greffe de cornée, ou kératoplastie, qui nécessite un don de cornée. Selon une étude récente, il existe une pénurie au niveau mondial avec seulement une seule cornée disponible pour 70 nécessaires. Il existe des cornées artificielles, mais l'opération est complexe et s'appuie toujours sur un don de tissu.

La firme montre comment la cornée artificielle CorNeat KPro est implantée. © CorNeat Vision

Une guérison rapide

Ce nouvel implant est entièrement artificiel. La conjonctive est séparée de la sclère (le blanc de l'œil) avant d'enlever la cornée. Des points de suture sont préparés, puis le CorNeat KPro est posé et fixé avec les sutures. La conjonctive est alors remise en place par-dessus la collerette de la cornée artificielle. Selon CorNeat, le matériau utilisé facilite la guérison, et l'implant est intégré dans les tissus en quelques semaines.

D'autres opérations sont prévues, avec un total de dix patients en attente d'un implant en Israël, et six autres en attente d'autorisation en France, aux États-Unis et aux Pays-Bas. Ces premiers essais incluent des patients qui ne peuvent pas recevoir de greffe de la cornée ou dont l'opération a déjà échoué.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !