Tech

Des écrans souples en 2012 chez Samsung et des mobiles mous chez Nokia

ActualitéClassé sous :technologie , écran souple , écran flexible

Le Kinetic de Nokia est un mobile souple que l'on déforme pour le commander. Mais ce n'est qu'un prototype. L'écran souple de Samsung, en revanche, est au point et la firme coréenne en promet la commercialisation pour 2012, sous forme d'un Galaxy Skin.

Chez Nokia, on planche sur un concept curieux : l'appareil à tordre. Ce Kinetic Device transforme la déformation d'un appareil en une forme d'interfaçage. © Nokia

Alors que les dirigeants de Samsung présentaient les résultats trimestriels (excellents, les ventes de smartphones de la marque ont dépassé celles de l'iPhone), Robert Yi, vice-président a annoncé la commercialisation de mobiles à écran souple pour « 2012 ». Cette préannonce n'est pas une surprise puisque Samsung avait déjà montré à plusieurs reprises ses prototypes d'écrans flexibles Oled à matrice active (ou Amoled). En 2008, l'entreprise réalisait un écran souple de cinq centièmes de millimètre, un record de finesse mais présentant une résolution et une luminosité faibles.

Depuis, Samsung a fait des progrès et a même entretenu le buzz, notamment avec des images représentant des - faux - mobiles, baptisés Galaxy Skin, dans une présentation de type publicitaire. On ne connaît pourtant rien des spécifications de ces hypothétiques appareils, si ce n'est qu'ils devraient être au moins pliables.

Publicité fictive pour des mobiles pliables qui n'existent pas... Mais ce jeu des designers de Samsung pourrait devenir sérieux l'année prochaine. Rien ne dit, cependant, que les premiers mobiles souples seront aussi pliables que cela... © Samsung

Des téléphones pliables ?

L'annonce de Robert Yi n'est pas une surprise, donc, et elle ne doit sans doute rien au hasard puisqu'elle intervient quelques jours après celle de Nokia, le fabricant finlandais qui, au côté des mobiles d'une nouvelle gamme (les Lumia et Asha), a présenté un prototype étrange, le Kinetic Device. Ce large écran est souple, mais pas tactile. En tordant les quatre coins, on agit sur l'affichage, pour par exemple faire défiler des images. L'idée n'est pas nouvelle puisque Toshiba avait déjà montré une application d'écran flexible en 2010 pour zoomer sur une image.

Il ne s'agissait pas d'un téléphone mais d'un simple démonstrateur du procédé, que Nokia imagine pour toutes sortes d'appareils, comme des consoles de jeu. Pour Samsung aussi, la souplesse conviendrait à d'autres appareils mobiles, comme les tablettes.


Un écran souple est plus costaud selon Samsung… © Luxury 1004/YouTube

Après la 3D, qui a du mal à trouver ses marques dans les smartphones, voilà donc la mode du souple. Si l'on en juge par les fausses publicités de Samsung, elle pourrait se concrétiser par des mobiles pliables, ou simplement déformables et sans doute présentés comme moins fragiles. Sony, de son côté, avait en 2010 présenté mieux encore : l'écran enroulable.

L'idée de Nokia d'en faire une façon de piloter un jeu vidéo mérite d'être testée avec des vrais joueurs car la coque devra alors être vraiment résistante... 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi