Une simulation de la projection des gouttelettes effectuée par le supercalculateur Fugaku. © Riken, université technique de Toyohashi et de l’université de Kobe
Tech

Comment bien se placer à table en temps de pandémie ?

ActualitéClassé sous :technologie , Covid-19 , supercalculateur

Des chercheurs ont utilisé le supercalculateur Fugaku au Japon pour modéliser le comportement des gouttelettes émises par des individus assis autour de la même table. Selon ces résultats, le convive situé à côté de la personne qui parle reçoit vingt fois plus de gouttelettes que celui placé à la diagonale.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Comment voyage la Covid-19 dans un bureau doté d'air conditionné ?  Alors que le déconfinement commence à prendre place, de nouvelles simulations émergent, offrant un aperçu de la manière dont le virus pourrait circuler dans un bureau doté d'air conditionné. 

Une récente étude publiée par les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) aux États-Unis suggère un risque accru de transmission au restaurant. Les résultats ont montré que les personnes testées positives à la Covid-19 étaient deux fois plus nombreuses à avoir dîné au restaurant dans les deux semaines précédant leur test par rapport à ceux avec un test négatif.

Une nouvelle simulation réalisée par le supercalculateur Fugaku au Japon a exploré plus en détail ce risque de transmission. Après avoir modélisé la propagation du virus dans des bureaux ou des trains, des chercheurs de l'Institut Riken, Université technique de Toyohashi et de l'université de Kobe se sont intéressés à la transmission entre convives assis à la même table et qui discutent sans masque.

Le supercalculateur Fugaku a simulé la propagation de la Covid-19 entre personnes assises autour de la même table. ©  Nippon TV News 24 Japan

Un risque différent selon la place occupée

Dans des conditions typiques d'un restaurant, le convive en face reçoit approximativement 5 % des gouttelettes émises. Ce nombre est divisé par quatre pour l'individu placé en diagonale. Toutefois, le convive assis directement à côté reçoit cinq fois plus de gouttelettes lorsque la personne tourne la tête pour lui parler.

Le supercalculateur a également simulé la projection de gouttelettes selon l’humidité de l’air. Avec un taux d'humidité de 30 %, environ 6 % des gouttelettes produites en toussant atteignent une personne assise en face à près de deux mètres. Ce chiffre est divisé par trois avec un taux d'humidité à 90 %. Les chercheurs conseillent donc l'utilisation d'humidificateurs pour réduire la transmission de la Covid-19 lorsque l'aération n'est pas possible.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !