Tech

WiFi : les premiers pas d'un accès national ?

ActualitéClassé sous :Tech , hot spots , Wi-Fi

-

L'interopérabilité progresse enfin dans les réseaux WiFi ! Orange et SFR / Cegetel, deux membres fondateurs de Wireless Link une association française dédiée à la promotion du WiFi (www.wirelesslink.fr), ont signé un accord d'interopérabilité de leurs réseaux d'accès sans fil à l'Internet haut débit.

WiFi : les premiers pas d'un accès national ?

Depuis le 21 janvier 2005, les deux premiers opérateurs mobiles français offrent la possibilité à leurs clients d'accéder aux "hotspots" - lieux de passage du public couverts par un accès sans fil de type 802.11 - gérés par l'un ou par l'autre.

L'accès proposé dans ces espaces (hôtels Accor, aéroport de Marseille, gares SNCF, Paris-La Défense...) intéresse les clients équipés d'un ordinateur portable ou d'un assistant numérique compatible WiFi.

Les utilisateurs doivent se connecter au portail local du "hotspot", sélectionner leur opérateur d'origine et s'authentifier pour ensuite surfer sans fil et haut débit sur Internet.

Opérateurs mobiles nationaux et WISP membres de Wireless Link (Orange, SFR, Bouygues Telecom, ADP Télécom, All Telecom, Meteor Networks, Naxos, Visacom, Wifirst, Sanef) gèrent 7000 hotspots en France.

Ce chiffre représente "plus de 90% du parc français", selon Didier QUILLOT, Président d'Orange France et de Wireless Link.

L'objectif de l'association est d'assurer l'interopérabilité entre les hotspots de ses membres (labellisés W-Link) et, par extension, de proposer "un accès national sans couture à l'Internet haut débit sans fil" qui permettra au marché de se développer.

Cela vous intéressera aussi