Tech

Virus tueurs à Noël : l'alerte habituelle

ActualitéClassé sous :Tech

-

Noël ne serait pas Noël sans l'habituelle alerte aux virus de fin d'année. A l'image de la mystérieuse migration des hirondelles, les médias spécialisés prédisent chaque année à la même période une vague de cartes de voeux piégées et de virus qui fleurent bon le sapin. On ne les voit pourtant jamais arriver. Ce n'est pas grave, on nous prédit également que 2003 sera l'année de tous les virus. Comme d'habitude.

Un père noël pas très sympathique...

C'est l'agence australienne AAP qui a ouvert le feu : ce Noël 2002 sera celui des virus et autres cartes de voeux malicieuses. En cette période de fêtes, les internautes doivent selon elle être sur leurs gardes et suspecter toute pièce jointe inconnue. Comble de l'originalité, l'agence prédit que ces virus cibleront tout particulièrement le carnet d'adresse d'Outlook.
A lire les médias spécialisés, on apprend également que le virus "christmas.exe" refera surface vers le 25 décembre, et que le ver "Happy New Year" suivra quelques jours après. Pas vraiment une surprise pour qui sait observer le calendrier...
Enfin, nous retrouvons les articles habituels qui nous prédisent que l'année à venir sera placée sous le signe des méchants virus, encore pire que celle qui vient de s'écouler, témoignage de spécialistes à l'appui (tous vendeurs d'antivirus cependant...).
Dans la presse, nous appelons ce genre d'article récurrent un "marronnier". Cette fin d'année 2002 ne fait pas exception à la règle, et nous pouvons nous attendre à lire d'autres dépêches du même type, toutes formatées selon le même modèle et souvent docilement reprises par les médias généralistes.

Et pourtant, comme tous les Noëls, celui-ci sera certainement plus marqué par sa messe, ses sapins et son réveillon qu'une épidémie virale fulgurante... à part peut-être celle de grippe !
Cela ne veut pas dire qu'il faille oublier pour autant toute prudence à Noël, mais il n'y aucune raison d'être plus inquiet que le reste de l'année. Pour qui pratique déjà le "Safe Hex", il n'y a rien de nouveau sous le soleil : il suffit de ne pas essayer n'importe quoi et de conserver ses outils (Outlook, Internet Explorer) à jour.
Certes, quelques idiots vont certainement tenter de créer (ou recycler !) les parasites habituels, simplement revêtus d'habits de fête. Mais il y a peu de chance que le "Virus des Virus" apparaisse pendant les fêtes : contrairement à l'imagerie populaire, les auteurs de virus font aussi la fête ! Et si l'un d'eux avait un parasite vraiment révolutionnaire, il n'attendrait pas la fin de l'année pour le relâcher. L'histoire des sciences et techniques nous montre que lorsqu'une idée est dans l'air, elle est souvent mise en oeuvre simultanément à travers le monde. Et chez les auteurs de virus, être le premier à diffuser un virus révolutionnaire est plus important qu'attendre la fin de l'année !

Cependant, un regard au calendrier des virus de Symantec montre un pic du nombre de vieux virus programmés pour frapper le 25 et le 31 décembre. Mais il s'agit là de parasites connus, que n'importe quel antivirus est capable de détecter.
Les seuls véritables victimes de cette fin d'année risquent donc d'être plutôt les internautes laxistes ou inconscients, déjà infectés par un vieux virus. Pour les autres, autant profiter des fêtes en toute tranquillité !

Cela vous intéressera aussi