Tech

Un standard pour ébranler Microsoft

ActualitéClassé sous :Tech

-

Les derniers résultats financiers de Microsoft ont prouvé que la bonne santé financière du géant de Redmond repose énormément sur les ventes de systèmes d'exploitation et des suites bureautiques qui vont avec.

Une force de frappe que Microsoft veut préserver à tout prix de l'adversité. Pourtant, cette fois, il se pourrait bien que l'adversité ait compris qu'il faut s'unir pour détrôner.

Poussé par Corel et Sun, qui ne désespère pas de voir un descendant de son StarOffice griller la politesse au Pack Office, l'OASIS, consortium de création de standard, a mis en place un groupe de travail. Celui-ci aura la lourde tâche de dresser des spécifications de format de fichiers en XML pour les applications bureautiques. Tous les outils de base d'une suite Office, se verront donc standardisé, formalisé, que ce soit pour le texte, les graphiques, les feuilles de calcul, etc.

Si dans un premier temps, il s'agira d'établir un format "commun", les répercussions à plus long terme seront bien sûr une meilleure interopérabilité des produits utilisant le XML. Michael Brauer de Sun Microsystems, qui appartient à ce comité technique, a déclaré que leur "but est d'arriver à un accord sur un standard ouvert qui évitera au contenu ... d'être asservi à un format de fichier propriétaire". Et de continuer, pour enfoncer le clou : "Une méthode standard, pour créer et échanger les documents bureautiques, qui permettra aux entreprises de contrôler leurs données et de librement choisir leurs outils".

Sun a une longue histoire de combat contre la domination de Microsoft dans ce domaine. La société de Palo Alto pense apporter son expérience des fichiers XML, qui ont été intégrés au sein du projet OpenOffice.org, issu de son StarOffice.

Les fruits de ce comité de travail technique devraient être soumis soit à une licence sans royalties, soit à une licence Rand (Reasonable et Non-Discrimantory -qui impose un prix plafond faible selon les moyens de l'entreprise).

Cette manoeuvre, si elle en est à ses débuts seulement, pourrait bien ébrécher l'armure de dollars de Microsoft en le privant de revenus aussi importants pour sa suite bureautique. Il ne faut pas rêver toutefois, les habitudes de travail ne se perdent pas rapidement, les Pack Office ont encore de beaux jours devant eux.

Cela vous intéressera aussi