Tech

Sober : une variante virulente du ver informatique à l'effigie du FBI

ActualitéClassé sous :Tech , Sober.Y Eugenio Correnti , Sober

-

Nouvelle menace pour les réseaux. Spécialiste de la sécurité informatique, la société finlandais F-Secure annonce avoir classé le ver Sober.Y Eugenio Correnti - dernière évolution du ver Sober- en alerte Radar niveau 1 (alerte maximale).

"Plusieurs millions d'emails infectés ont été envoyés par Internet durant les dernières heures et Sober.Y Eugenio Correnti devient le ver le plus répandu de l'année" explique Mikko Hypponen, Chief Research Officer pour F-Secure. "L'une des raisons expliquant la réussite de la diffusion de ce ver par email réside dans le fait que celui-ci se fait passer pour un email du FBI, de la CIA ou de la BKA (German Bundeskrimilanlamt). Les emails arrivent avec un piece jointe, qui infecte les ordinateurs si l'on tente de l'ouvrir." complète t'il.

« Cette variante du ver Sober tente de piéger les utilisateurs en jouant sur deux tableaux : le désir d'aider la police dans ses recherches, et la crainte d'être faussement accusé de fréquenter des sites illégaux », commente Annie Gay, Directeur Général de Sophos France et Europe du Sud. « Nous rappelons à tous la nécessité à la fois d'adopter une attitude extrêmement prudente face aux messages non sollicités et de disposer d'une solution antivirus automatiquement et fréquemment mise à jour. »

Pour l'anecdote, le premier virus Sober a été découvert en octobre 2003, il y a plus de deux ans. A ce jour, plus de 25 dérivés de Sober ont été identifiés par les éditeurs antivirus et tous ces vers informatiques pourraient avoir été conçus par une seule et même personne.

Cela vous intéressera aussi