Tech

Raffarin au secours du jeu vidéo français ?

ActualitéClassé sous :Tech

-

Face aux difficultés rencontrées par les sociétés françaises du secteur du jeu vidéo, le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (SELL) avait lancé un cri d'alarme afin de faire réagir les pouvoirs publics. "Si rien n'est fait, dans deux ans il n'y aura plus de jeux vidéo produits en France" disait son président Jean-Claude Larue et les déboires de compagnies comme Cryo, In Utero, Kalisto ou Lankhor apportaient de l'eau à son moulin.

Le premier ministre Jean-Pierre Raffarin

Aujourd'hui, Jean-Pierre Raffarin a promis que son gouvernement allait soutenir les créateurs et éditeurs de jeux vidéos en France.
Ils pourront désormais bénéficier du Fonds d'aide à l'édition multimedia (FAEM) qui fonctionne sur le principe de l'avance sur recettes et permet de ce fait de financer les créateurs au moment le plus délicat du développement d'un jeu : la phase de préproduction.

D'ores et déjà porté à six millions d'euros, ce fond permettra sans doute de venir en aide à plusieurs sociétés. Ce n'est toutefois, à en croire Jean-Pierre Raffarin, qu'un premier pas et d'autres sujets sont en ce moment à l'étude. Une prochaine rencontre entre le gouvernement et les créateurs / éditeurs de jeux vidéo est d'ailleurs prévue pour le premier trimestre 2003. Jean-Pierre Raffarin semblait bien sûr très réticent à l'idée d'aligner la TVA du jeu vidéo (19,6%) sur celle des produits culturels (5,5%) considérant qu'Il faut d'abord bien définir la place du jeu vidéo dans l'univers de la diversité culturelle". Rappellons également que la TVA reste la première source de revenus du gouvernement...

Cette mesure demandée par le SELL ne semble pas plus avoir les faveurs du Premier Ministre que la création d'une grande école du jeu vidéo, la reconnaissance du statut d'auteur de jeux vidéo ou un financement proche de celui qui existe déjà dans le milieu du cinéma. Cette première rencontre a toutefois été ressentie comme positive par les professionnels français, reste maintenant à savoir sur quoi cela va-t-il déboucher.

Cela vous intéressera aussi