C'est ce qu'envisagerait Steve Ballmer, PDG de Microsoft, dans une interview d'un journal économique allemand : "Sur certains marchés, la part de copies pirates de Windows est telle que je me demande si toutes les mises à jour doivent être diffusées sans contrôle et sans restriction à tous les utilisateurs".
Cela vous intéressera aussi

Le but de Microsoft est donc clairement annoncé de lutter contre le piratage de ses logicielslogiciels qui atteindrait dans certains pays d'Orient (Chine ou Malaisie entre autres) un taux de 95% a 98%. Ballmer envisagerait donc de ne plus mettre à disposition les mises à jour pour tout le monde, mais juste pour les "vrais clients". Ce dernier justifie son choix sur le fait qu'un utilitaireutilitaire tel que le SP2 représente une "grosse dépense".

En même temps, on est en droit de se dire que si Microsoft surveillait un peu mieux son code avant la mise en production de ses logiciels, peut-être nécessiterait-il moins de Services PacksPacks et autres mises à jour pour les trous de sécurités ....