Tech

Un piège en Java pour les téléphones mobiles

ActualitéClassé sous :Tech , téléphone mobile , Java

Plus prototype que menace réelle, le cheval de Troie RedBrowser est capable d'infecter n'importe quel "vieux" téléphone capable d'exécuter des applets Java. Le parasite utilise ensuite l'appareil pour passer des appels surtaxés. Il n'y a aucune infection pour l'instant, et le virus ne fonctionne que sur les réseaux téléphoniques Russes. Mais il pourrait faire des petits...

Un piège en Java pour les téléphones mobiles

Seul motif de réconfort pour les possesseurs de "vieux" téléphones mobiles jusqu'à présent : ne pas être concernés par les menaces mobiles qui frappent habituellement les Smartphones. Mais aujourd'hui, si leur tranquillité ne semble toujours pas franchement menacée, le paysage vient quand même de changer avec l'apparition du cheval de Troie RedBrowser.

Découvert en Russie par l'éditeur Kaspersky, RedBrowser se présente comme une application Java destinée aux téléphones mobiles tous simples. La promesse : pouvoir surfer sur Internet sans GPRS, simplement à l'aide... de SMS ! Derrière cette annonce aux allures de premier avril se cache bien entendu une escroquerie. Une fois installé, le programme passe des appels surtaxés à destinations de réseaux téléphoniques Russes. Le parasite n'est donc réellement opérationnel qu'en Russie, et il ne constitue pas une menace directe pour le reste du monde. D'autant qu'il semble n'y avoir eu aucune infection...

Le modèle, cependant, peut tout à fait être reproduit sur d'autres réseaux. Les numéros et autres SMS surtaxés ne manquent pas chez nous non plus ! Et le coup des appels surtaxés, d'ailleurs, n'a rien de franchement nouveau. Méfiez-vous donc des promesses trop belles pour être vraies. Particulièrement lorsqu'elles tiennent dans une archive Java destinée à votre mobile !

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi