Tech

Microsoft sera obligé de faire avec Gnu/Linux

ActualitéClassé sous :Tech

-

Passer du "cancer" à l'amour presque fou, à un mariage de raison tout au moins, voilà ce que prédit la société d'étude MetaGroup à Microsoft.
Alors que l'open source est de plus en plus perçu comme un élément alternatif efficace aux produits Microsoft, MetaGroup prédit que d'ici 2007, les distributions Gnu/Linux feront tourner plus de la moitié des serveurs utilisés dans les entreprises. Cela signifierait un doublement ou un triplement de la présence actuelle de l'OS au Pingouin.

Microsoft sera obligé de faire avec Gnu/Linux

Aussi, fort de cette assertion, MetaGroup prévoit que, dès 2004, Microsoft développera des applications qui tourneront sur le noyau Linux. Les principales applications de la firme de Redmond auront leur pendant pour Gnu/Linux. On pense alors, précédé par MetaGroup, aux éléments de back-office : SQL Server, IIS ou encore Exchange.
Pour compléter cette politique de "containment" de Gnu/Linux, la société d'étude pense que Microsoft reverra le prix de ses licences à la baisse.

Il est alors temps de songer que des applications tournant sous Gnu/Linux, qui sont le pendant des logiciels propriétaires, et qui sont tout aussi, voire plus performantes, existent déjà dans le monde de l'open source. Viennent à l'esprit les prochaines distributions SuSE, qui nous feront profiter de la technologie CrossOver Office. Cette dernière nous permettra de faire tourner sur Gnu/Linux des applications bureautiques du Pack Office sans aucune modification.

Quel intérêt alors pour Microsoft ? Ne pas perdre de parts de marché ? Oui, certainement, mais on reste sceptique.
Pourtant, au-delà des problèmes de "déontologie" que pourrait provoquer une telle politique de l'éditeur de logiciels, l'idée est divertissante.

Alors que dernièrement, des études clament haut et fort que les produits Microsoft sont moins chers que ceux issus de l'open source, il est revigorant de voir des études qui prennent le contre-pied d'une vérité proclamée, mais peu convaincante.

En tout état de cause, chez Microsoft, on doit se demander quoi faire : racheter des "entités", telles que Ximian qui mène toujours le projet Mono, adopter un profile bas et faire des excuses à "pacman", ... Difficile à dire.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi