Tech

Kazaa attaque les lobbies américains du droit d'auteurs

ActualitéClassé sous :Tech , kazaa

-

Sharman Netwoks, propriétaire du logiciel d'échange entre pairs (P2P) Kazaa, contre-attaque dans le conflit juridique qui l'oppose aux associations d'ayants droit de la musique et du cinéma (RIAA et MPAA). Alors que ces deux associations ont obtenu l'accord de la justice américaine pour poursuivre Sharman Networks, entreprise australienne, cette dernière entame elle-aussi une action en justice contre ses adversaires.

Kazaa attaque les lobbies américains du droit d'auteurs

Selon Sharman, RIAA et MPAA se sont rendues coupables d'intimidations envers des ayants droit qui étaient intéressés à négocier une utilisation légale de Kazaa.
Sharman demande à ce que les lobbies américains soient interdits d'actions, notamment dans les cas où les règles américaines du droit d'auteur ne s'appliquent pas.

RIAA et MPAA ont manifestement un gros problème avec Kazaa.
Ce troublions du P2P facilite certainement la piraterie de musique et de vidéo, mais la situation géographique de son propriétaire, l'Australie, ainsi que l'architecture de son logiciel (privé de noyau central) en font un adversaire autrement plus sérieux que Napster.

La solution à ce problème ne passe vraisemblablement pas par une issue judiciaire, mais par un accord négocié. C'est sans doute le message que veut faire passer Sharman en portant plainte aux Etats-Unis. L'éditeur de logiciel espère sans doute qu'ainsi des négociations pourront aboutir à un accord financier, et au retrait des plaintes de chacune des parties. Reste à trouver l'accord financier et le model économique qui pourrait satisfaire les exigences mirobolantes des lobbies.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi