Tech

FTTH : Free s'engage dans la fibre optique dès 2007

ActualitéClassé sous :Tech , ftth , fibre optique

-

Télécoms 3.0 ? Un peu plus de douze ans après l'apparition des premiers fournisseurs d'accès à internet, six ans après celle de l'ADSL et du haut débit, les prochains mois devraient être dominés par le "très haut débit" et la démocratisation des offres d'accès par fibre optique dont les débits se chiffrent en dizaines de megabits par seconde.

Vers la fibre optique pour tous ?

Après des pionniers comme citéFibre, couvrant déjà une partie du 15e arrondissement parisien, et prenant la suite du groupe France Telecom, multipliant également les tests dans le sud de la capitale, c'est désormais au tour de Free de confirmer son intérêt pour cette technologie. Le groupe vient d'annoncer qu'il commercialiserait au cours du premier semestre 2007 une offre d'accès internet par fibre optique, dont le débit atteindrait dans un premier temps 50 Mb/s, mais dont le coût resterait similaire à celui des actuelles offres DSL.

"Plus de 10 millions de français, soit plus de 4 millions de prises raccordables seront éligibles d'ici 2012. Free entend cibler principalement les zones où la densité des détenteurs de Freebox est la plus importante: plus de 15 % de pénétration sur le marché des lignes fixes dans ces zones (et non sur le marché du haut débit). Free migrera de manière prioritaire automatiquement et sans surcoût les abonnés Freebox vers son offre Freebox Optique. Le terminal ADSL 2+ de la Freebox HD sera remplacé par un boîtier Freebox Optique. Le terminal TV de la Freebox HD restera quant à lui compatible avec cette offre. Pour 29,99 euros/mois, l'abonné sera équipé en fibre optique avec un forfait incluant un débit de 50 Mbit/s, une offre de téléphonie illimitée vers les postes fixes en France et vers des destinations internationales, une offre de TV HD et la mise à disposition du terminal Freebox Optique." explique l'opérateur dans un communiqué.

"J'ai toujours entendu dire que nous lancions de nouvelles technologies trop tôt. Mais la fibre optique FTTH est quelque chose d'inéluctable, c'est le moyen logique pour remplacer le cuivre. Nous la déploierons à notre rythme, en particulier dans les zones comme Paris où Free est devenu le premier fournisseur d'accès, devant France Telecom" a expliqué Xavier Niel, fondateur du groupe Iliad, lors d'une conférence de presse.

Wifi, Wimax et désormais fibre optique... Free confirme en tout cas sa volonté de s'affranchir totalement de France Telecom en disposant de sa propre infrastructure, totalement indépendante de celle de l'opérateur historique. Avec un coût estimé à 1 milliard d'euros d'ici 2007, l'annonce a en tout cas refroidi les marchés financiers. En fin de matinée, le cours de l'action ILIAD reculait de plus de 12% sur EuroNext Paris.

Cela vous intéressera aussi