Tech

FairUse4WM fait sauter le verrou des fichiers Windows Media

ActualitéClassé sous :Tech , FairUse4WM , drm

-

Les fichiers estampillés Digital Rights Management sont dotés d'une protection élaborée par Microsoft, permettant de contrôler leur accès par les utilisateurs et d'empêcher leur prolifération sur les plates-formes de P2P considérées comme illégales.

Le 26 août dernier, un programme baptisé FairUse4WM est apparu sur un forum Internet, avant d'être relayé par de nombreux sites miroirs. Selon son concepteur, il permet de supprimer ces protections et, par exemple, d'acquérir ad vitam eternam un fichier musical de location. Devant la menace représentée par FairUse4WM, Microsoft a réagi dans la foulée et colmaté la brèche en fournissant une mise à jour...

Microsoft a dû faire face à une nouvelle attaque visant son système de gestion des droits DRM (Crédits : Windows)

Le système de gestion des droits DRM (Digital Rights Management) est l'un des piliers du modèle économique sur lequel reposent les plates-formes de vente sur Internet comme la Fnac, TF1 Vidéo, CanalPlay ou 24/24 Video. Contrairement à Apple, qui vend tous ses morceaux au prix unitaire de 0,99 euro, de nombreuses boutiques en ligne utilisant le DRM proposent à leurs utilisateurs, moyennant le paiement d'un abonnement mensuel, de télécharger un nombre illimité de fichiers. Lorsque l'abonnement expire, le système de gestion des droits de Microsoft se charge de les rendre inutilisables, évitant ainsi leur propagation sur les réseaux P2P illégaux. En France, ce serait pas moins de quinze millions de titres musicaux qui seraient protégés par ce dispositif.

Alors, quand un pirate met en ligne un programme permettant d'outrepasser les DRM, c'est toute l'industrie de la musique et de la vidéo en ligne qui tremble. C'est justement ce qui s'est produit le 26 août dernier, lorsqu'un internaute a publié sur un forum Internet un logiciel de sa création baptisé FairUse4WM. Ce petit outil récupérait les clés présentes sur le PC pour décrypter les fichiers .wma et permettait visiblement de priver les fichiers Windows Media de leur protection DRM 10 ou DRM 11, les libérant ainsi de toute contrainte d'utilisation. Avec FairUse4WM, les titres loués sur des plates-formes légales devenaient ainsi la propriété de leur utilisateur. Ils pouvaient alors tant être transférés sur un iPod que sur un réseau P2P illégal.

Hier, trois jours à peine après la sortie de FairUse4WM, Microsoft a répliqué en fournissant un correctif. Cette mise à jour, qui concerne la version 10 des fichiers Windows Media, consiste en une modification d'IBX (Individualized Blackbox), un composant du kit de développement Windows Media Format SDK.

Microsoft a réagi très promptement à la menace représentée par FairUse4WM, et la sortie imminente de son baladeur numérique Zune n'est sûrement pas étrangère à cet empressement. En effet, la mise à mal de ses systèmes de gestion des droits est une mauvaise publicité dont le géant américain se serait bien passé en cette période de campagne publicitaire...

Cela vous intéressera aussi