Tech

Les FAI priés de faire le ménage pour lutter contre le spam

ActualitéClassé sous :Tech , spam , pourriels

Les spécialistes de la sécurité Internet s'inquiètent de la montée en puissance des envois de courriers électroniques non sollicités (spam) via les ordinateurs des abonnés des fournisseurs d'accès Internet (FAI).

Les FAI priés de faire le ménage pour lutter contre le spam

Jusque récemment, les expéditeurs de ces pourriels passaient par leurs propres infrastructures pour inonder les boîtes aux lettres des internautes. Les opérateurs Internet ont donc mis en place une "liste noire" référençant les adresses IP de ces serveurs indésirables pour exclure tous les messages en leur provenance.

Mais les spammeurs semblent avoir trouvé la parade : ils détournent désormais les PC connectés au Net pour commettre leur délit à l'insu des propriétaires. Pour cela, ils emploient de petits programmes malveillants, comme des virus, chevaux de Troie ou espiogiciels, qui transforment les PC infectés en serveurs de spams relayés par les FAI.

Certains sembleraient même en mesure d'utiliser directement les machines des FAI. Comme il paraît impensable de mettre tous les FAI sur une liste noire à moins de paralyser les réseaux de communication, cette stratégie risque bien de perdurer. Les responsables d'America On Line (AOL) ont constaté une nette progression depuis l'automne 2003 des pourriels provenant directement des FAI.

En fait, 95% des spams sont actuellement envoyés par les fournisseurs eux-mêmes. Ces derniers offrent bien des services de filtres des emails et encouragent leurs clients à installer des logiciels anti-virus et pare-feu mais ces mesures demeurent insuffisantes. Certains experts prônent quant à eux une surveillance accrue des comportements des consommateurs (brusque augmentation des envois), la limitation des expéditions par poste d'utilisateur et surtout le renforcement des procédures d'authentification des mails.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi