Un message de détresse touchant, dans lequel une femme en émoi vous déclare que son mari s'est fait assassiner et que ses enfants sont sans ressources, alors que le compte de feu leur père affiche un solde créditeur de plusieurs millions d'euros. Une main tendue, qui vous demande simplement d'accepter un transfert de fond d'un compte « gelé », puis de renvoyer le montant sous forme de chèques, en encaissant au passage une alléchante commission.
Cela vous intéressera aussi

Ces messages souvent bien tournés, qui forcent à l'empathieempathie et ne semblent pas coûter grand chose, sont communément qualifiés de « fraude nigériennefraude nigérienne ». Une communauté d'internautes appelle à lutter contre ces arnaques, en se faisant l'appâtappât de ces marchands d'espoirs.

Via le site www.419eater.com, <br />une commauté d'internautes vous propose de polluer et d'infitrer les réseaux de la "fraude nigérienne" <br />(Crédits : www.419eater.com)

Via le site www.419eater.com,
une commauté d'internautes vous propose de polluer et d'infitrer les réseaux de la "fraude nigérienne"
(Crédits : www.419eater.com)

Arnaque à l'espoir

Si vous faites partie de ceux qui effacent régulièrement ces messages « abracadabrantesques », sachez que les internautes tombés dans le panneau ne se comptent plus. Mais, en toute franchise, qui ne s'est jamais senti touché par ces courriels aussi bienveillants que larmoyants ? Pourtant, derrière cette vitrine se cache un non moins triste commerce : celui d'une arnaque internationale, qui joue avec l'empathie et l'argentargent des internautes.

Il est vrai qu'à première vue l'opération semble dénuée de risque : il suffit d'accepter un transfert, puis de renvoyer le montant (l'équivalent de plusieurs millions d'euros, bien évidemment) sous forme de chèques. Mais, là où le bât blesse, c'est lorsque, au cours de l'opération, on vous demande de verser des « frais » sur d'autres comptes. Frais qui s'élèvent souvent à plusieurs dizaines de milliers d'euros. Mais que représente cette somme, à côté des centaines de milliers d'euros que l'on vous fait miroiter ?

Tel est pris qui croyait prendre

Face à la banalisation de cette arnaque, qui voit les courriels devenir de plus en plus élaborés et s'adapter à la géopolitique - récemment, des histoires au sujet de victimes de la guerre en Irak ont fait leur apparition, une communauté d'internautes a fondé un site, www.419eater.com, qui propose « d'entrer en dialogue avec les arnaqueurs, dans le but de leur faire perdre un temps précieux et de leur faire gaspiller des ressources. »

Mais pourquoi appâter ces spammeurs ? « Pour les éloigner des victimes potentielles », et les décourager. Voire pour obtenir des informations supplémentaires à leur sujet, et les identifier.

Alors, si vous souhaitez participer à cette opération de sabotage et de "taquinage en ligne" (traduction de scambaiting), rendez-vous sur www.419eater.com !