Travail 4.0 : les 4 start-ups finalistes du concours EDF Pulse 2019. © komkrit, Fotolia

Tech

EDF Pulse 2019 : batteries pour engins de chantier, premiers secours connectés, capteurs auto-alimentés et catalogue intelligent

ActualitéClassé sous :Tech , EDF Pulse 2019 , startup

-

Soumises à des réglementations de plus en plus contraignantes, soucieuses du développement durable, confrontées à l'évolution des attentes des travailleurs, les entreprises doivent s'adapter à un environnement mouvant. Les quatre start-up sélectionnées dans la catégorie Travail 4.0 des Prix start-up EDF Pulse 2019 ont chacune imaginé une technologie innovante chargée de répondre à ces enjeux.

Les Prix Start-up EDF Pulse récompensent des jeunes pousses qui inventent notre avenir électrique. Pour cette 6e édition, 12 finalistes sont en lice dans 3 catégories : Bien-être connecté, Territoires durables et Travail 4.0. Un jury composé d'experts de l'innovation désignera 3 lauréats. Grâce à vos votes, un quatrième lauréat sera récompensé par un Prix du Public. Les lauréats seront révélés le 16 octobre lors d'une cérémonie que vous pourrez suivre en direct sur @EDFpulse à 19H30.

WATTALPS : des batteries électriques pour des chantiers zéro émission

Il n'y a pas que les bus et les voitures qui polluent en ville : les engins de chantier fonctionnant au diesel contribuent de 20 à 30 % des émissions de particules réglementées en milieu urbain. Ces machines ont néanmoins besoin de grosses ressources énergétiques et d'au moins une journée d'autonomie. La start-up grenobloise WATTALPS a conçu des batteries lithium-ion haute efficacité spécialement adaptées aux engins de chantier et aux machines agricoles, accompagnées d'un module de régulation thermique et de communication pour le suivi à distance. La jeune pousse propose aussi un système de recyclage des batteries en fin de vie.

  • Date de création : février 2018 ;
  • Montants levés : 2,2 millions d'euros ;
  • Effectifs : 9 personnes.
  • Site internet : wattalps.com
WATTALPS conçoit des batteries modulables avec une haute autonomie pour les engins de chantier et de construction. © hcast, Fotolia

D’un Seul Geste : une formation immersion aux premiers secours

Chaque année, 50.000 personnes sont victimes d'un arrêt cardiaque. Pourtant, à peine 20 % des Français sont formés aux gestes qui sauvent. La start-up D'un Seul Geste propose une formation de secourisme immersive, associant un mannequin connecté et un masque de réalité virtuelle. Grâce à des exercices très réalistes de mise en situation et une approche ludique et interactive, elle permet un apprentissage en toute autonomie et améliore la mémorisation. Cette formation d'une heure, destinée en premier lieu aux entreprises, permet ainsi de toucher un maximum de personnes.

  • Date de création : mars 2018 ;
  • Montants levés : 480.000 euros ;
  • Effectifs : 5 personnes. 
  • Site internet : dunseulgeste.fr
La jeune pousse D’un Seul Geste propose une formation immersive express aux gestes de premiers secours. © D’un Seul Geste

GreenWake : des capteurs autonomes en énergie pour les sites industriels

La start-up Greenwake a conçu un petit module autonome qui capte les ondes radios environnantes pour les transformer en courant continu. Cette énergie est alors utilisable pour alimenter des capteurs de monitoring industriel. Cette solution permet de s'affranchir des piles et des câbles dans les sites difficiles d'accès, comme par exemple des infrastructures électriques, des barrages... Les conditions de sécurité du personnel sont ainsi renforcées et la surveillance en est facilitée. Basée à Villeurbanne dans le Rhône, Greenwake ambitionne de devenir le numéro Un européen de la surveillance industrielle autonome.

  • Date de création : juillet 2016 ;
  • Effectifs : 3 personnes.
  • Site internet : gnw-tech.com
Greenwake développe des modules d’alimentation autonome pour les sites industriels dangereux ou les infrastructures difficiles d’accès. © James Stringer, Flickr

kheoos : un catalogue virtuel et intelligent pour la gestion des pièces détachées

Créée en 2018 à Moirans, dans l'Isère, la start-up kheoos propose aux industriels une place de marché intelligente pour optimiser la gestion des stocks de pièces détachées. À partir d'un simple fichier de données hétérogènes, l'algorithme développé par kheoos va reconnaitre les pièces, évaluer leur valeur et faciliter leur mise en vente avec un descriptif complet et des photos. Les entreprises valorisent ainsi leur stock des pièces « dormantes » et libèrent de la place dans leurs entrepôts. La plateforme permet également de dénicher des pièces rares, par exemple pour les équipements anciens.

  • Date de création : mars 2018 ;
  • Montants levés : 644.000 euros ;
  • Effectifs : 5 personnes.
  • Site internet : kheoos.com

Kheoos permet aux industriels de disposer d’une base de données complète de leurs équipements afin d’évaluer leur valeur et de permettre leur mise en vente. © Kheoos, YouTube

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi