Avec l'irruption de la photo et de la vidéo dans le monde informatique, la vitesse de transferts entre les différents appareils devient un goulet d'étranglement. Ce bouchon devrait sauter en 2007 avec la généralisation de l'interface e-Sata. Une prévision d'autant moins risquée que cette connexion existe déjà.
Cela vous intéressera aussi

Transférer un film d'un caméscope sur le micro puis enregistrer le montage sur un disque durdisque dur externe : voilà une opération impensable il y a peu d'années mais que beaucoup de vidéastes font maintenant chez eux, sur leur ordinateurordinateur personnel. L'interface USBUSB 2.0, avec une quarantaine de Mo/s (mégaoctets par seconde) quand tout va bien, a du mal à suivre. L'interface FirewireFirewire (alias IEEEIEEE 194, alias iLink) pousse au maximum à 80 Mo/s.

On sait depuis longtemps obtenir plus avec les interfaces conçues pour les liaisons internes, entre la carte mèrecarte mère et le disque dur. Actuellement, l'interface Sata, ou S-ATAS-ATA, pour Serial ATA, permet un débitdébit théorique de 1,5 Gbit/s (gigabit par seconde), soit près de 200 Mo/s et le double en version Sata-II. Une version adaptée aux disques durs externes, baptisée e-Sata, a été conçue il y a deux ans. Les équipements existent depuis plus d'un an mais, assez chers, ils sont restés essentiellement confinés au milieu professionnel. De plus, ils exigent une carte PCIPCI installée dans le PCPC.

Marché en explosion

Les cartes mères équipées de connecteurs e-Sata se font pourtant de moins en moins rares. Le magazine ZDNet croit savoir qu'un « grand » fabricant de portable présentera un modèle muni de cette interface en 2007 et que les fabricants de disques externes baisseront sensiblement le tarif des disques externes compatibles. Un des dirigeants d'IntelIntel a confié à ce magazine que son entreprise diffusera auprès des fabricants de PC des modèles de configurations de cartes mères incluant l'interface e-Sata. Le marché est d'importance : d'après le cabinet GFK, les ventes de disques durs externes ont plus que doublé en 2006, passant à 1,7 million d'unités, et atteindront 2,9 millions en 2007.

En fait, il n'y a aucun intérêt objectif à conserver l'interface USB ou Firewire pour connecter des équipements ayant besoin de débits avoisinant ou dépassant les 100 Mo/s. De plus, l'interface S-Ata est compatible avec le système Raid, qui permet d'utiliser plusieurs disques en parallèle.