La Chine prévoit de créer un système d'exploitation qui pourrait rivaliser auprès de Windows, s'il on en croit la presse chinoise. Certains experts pensent que le code d'un tel produit pourrait être créé à partir de code "open source" préexistant.
Cela vous intéressera aussi

Le journal chinois People's Daily a rapporté qu'un groupe de 18 compagnies américaines et d'universités avait commencé à travailler sur ce système. Il sera conçu dans le but d'obtenir des fonctionnalités proches de la plate-forme Windows98 et pourra permettre aux programmes de la famille Office de Microsoft de s'exécuter.

L'article précise que les développeurs sont impatients de mettre à malle la domination des produits Microsoft en Chine en proposant une alternative efficace qui mettra un terme au "monopoly des programmes étrangers en Chine".

Une pré-version de cet OS baptisé "Yangfan" serait déjà en cours d'utilisation dans certains bureaux du gouvernement chinois. D'après des experts américains, il est assez facile de construire un OS proche de Windows à partir des programmes open sourceopen source disponibles sur le marché. Une base LinuxLinux serait l'idéal pour ce projet.

Un composé de projets open source ?

Linux tourne sous le même hardwarehardware que Windows et offre des fonctions similaires. Et il y a déjà une version commerciale du système destiné au marché chinois et dénommé Red FlagFlag Linux.

Un autre projet open source appelé Wine permet aussi aux applicationsapplications Windows de tourner sur des plate-formes comme Linux en imitant la façon dont Windows interagit avec un programme. Les deux projets pourraient être combinés pour aboutir à un OS performant.

Un projet qui imiterait de trop près Windows et qui serait un cloneclone parfait de sa version 98, serait trop complexe à mettre en oeuvre et aboutirait à des problèmes légaux ! Même si les développeurs arrivent à produire un clone à partir de rien, ils ne pourront jamais être sûrs que les autres logicielslogiciels tournent bien. Ceci car Microsoft n'a jamais donné toutes les précisions sur le système de fonctionnement de son OS, afin de se protéger bien évidemment.

Tim Harris un spécialiste des systèmes d'exploitation à l'université de Cambridge précise quand même que cloner un OS totalement fonctionnel est très difficile pour des questions de stabilité et de fiabilité du produit.

Par Guillaume JOSSE