Cofondateur de Wikipedia, Jimmy Wales veut lancer en 2007 un moteur de recherche dopé à l'intelligence humaine. Baptisé Wikiasari (asari, en japonais, signifiant recherche approfondie), il utiliserait Nutch et Lucene, deux outils de recherche en licence libre.
Cela vous intéressera aussi

Dans un article paru dans le magazine américain The Times, Jimmy Wales s'en prend au leader GoogleGoogle en expliquant que ses résultats sont souvent pollués par des informations sans intérêt ressemblant plutôt à du spamspam. Désormais connues de tous, les techniques de l'algorithme de Google seraient selon lui détournées par des professionnels du WebWeb.

L'œilœil humain, explique-t-il, est seul capable de détecter, et très rapidement, si une page est intéressante ou non. Après le formidable succès de Wikipédia, l'encyclopédie libre construite par les internautes, Jimmy Wales veut rééditer ce principe participatif et annonce Wikiasari pour le premier trimestre 2007.