Tech

Bilan High-Tech de l'année 2006 et tendances 2007

ActualitéClassé sous :Tech , Bilan 2006 , reconnaissance faciale

La Technology Review publie une bonne synthèse des avancées les plus significatives de l'année 2006, en mettant en valeur notamment celles qui concernent l'image et la vidéo.

Bilan High-Tech de l'année 2006 et tendances 2007

L'article souligne l'avancée des logiciels de reconnaissance faciale dont le lancement officiel de Riya cette année est resté l'emblème public (car ces logiciels sont déjà très utilisés dans la vidéosurveillance). Il décrit aussi les avancées en matière de balisage automatique de vidéos à l'université d'État de Pennsylvanie et à l'université de Leeds. Les premières applications concrètes nous parviennent déjà dans ce qu'Eric Dupin appelle le Deep Tagging ("balisage profond"), qui permettent de chapitrer facilement une séquence audio ou vidéo.

La Technology Review insiste également sur les progrès réalisés dans le domaine des projecteurs pour téléphones mobiles, sur l'étiquettage géographique, l'innovation constante des outils de création et de partage de contenus sur l'internet, les progrès des mémoires flash et la fin des microprocesseurs en siliciumInformation Week pointe du doigt 5 autres technologies perturbatrices à surveiller pour 2007 (Rfid, les services web, les serveurs virtuels, le traitement graphique avancés et la sécurité mobile).

Une autre façon de dresser un bilan est peut-être d'évoquer les meilleures applications web 2.0 de l'année 2006, où celles dont on ne peut se passer comme dirait Michael Arrington de Techcrunch. Ou de mettre l'accent sur certains des projets les plus attendus de 2007 comme bien sûr Venice-Project ou Search Wikia, le projet de moteur de recherche annoncé par Jimmy Wales, le fondateur de Wikipédia, qui s'appuie sur l'intelligence humaine pour "faire ce que les algorithmes ne peuvent pas faire".

Mais la façon la plus répandue en cette saison de faire un bilan de 2006, c'est de faire des prédictions pour 2007. Je serais assez d'accord avec Frédéric Cavazza pour croire que l'année 2007 sera celle des services mobiles : extension aux mobiles des services du "web 2.0″, comme la décrit Rudy De Waele et du développement d'applications internet spécifiquement destinées à des usages mobiles. Dans son appréciation des tendances, InfoWorld est plus classique (compétition accrue, démocratisation de l'e-mail mobile, développement des outils de recherche et de géolocalisation...) et souligne que, pour décoller vraiment, le web mobile aura tout de même besoin de se poser la question de son modèle économique.

Pour le fondateur de SocialText Ross Mayfield, cette année devrait voir apparaître des applications web utilisables en mode déconnecté. L'idée consiste, par exemple, à emporter sur son ordinateur des pages wiki, à les modifier en déplacement même si l'on n'est pas connecté, et à les publier plus tard.

Autre prévision intéressante assénée par Didier Durand ou Fred Wilson, l'un des indicateurs d'audience du web les plus importants - la "page vue" - perd de son sens avec le développement du langage Ajax, grâce à laquelle un site web entier peut se résumer en une seule "page", qui "appelle" des contenus différents. Reste qu'il n'existe pas encore d'indicateurs de substitution. Frédéric Cavazza prolonge la réflexion d'ailleurs (avec neuf autres prédictions que je vous encourage à lire) en souhaitant une réelle transformation des métiers et outils d'analyse d'audience.

En 2007, 99 % des courriels échangés seront des spams. Et toujours aucune solution à l'horizon.

Les prédictions rituelles de la nouvelle année sont nombreuses... L'excellent A Thousand tomorrows en a récapitulé plusieurs : le top 10 des innovations marketing pour 2007 (dont notamment la publicité générée par les utilisateurs), les 10 concepts technologiques à connaître pour 2007 (du béton flexible au réseau corporel), les 30 tendances NTIC pour l'entreprise en 2007 (voir la présentation)... Fortune propose 10 grandes idées pour monter son entreprise en 2007 (allant des roses géantes aux tatouages effaçables en passant par les machines permettant d'imprimer des livres à la demande). Le designer Kenneth Hirst propose les tendances pour la conception de produit en 2007... L'équipe de Read/Write web propose même tellement de prédictions qu'elle demande à ses lecteurs de les classer.

Autre grande question : le boom des blogs va-t-il se tasser, comme l'a annoncé le cabinet Gartner dans sa longue série de prédictions pour 2007 ? Pour autant la progression reste plutôt soutenue et constante, si l'on regarde par exemple les chiffres des Skyblogs (2 millions en mars 2005, 4 millions en mars 2006, 6 millions en novembre 2006). Sans compter que le déclin était déjà annoncé pour l'année dernière... En tout cas, si la bataille des chiffres arrive un jour à produire des résultats fiables, nous pourrons peut-être voir si le blogging va se répandre jusqu'à disparaître ou s'il va rester une activité ponctuelle et spécifique.

Pour Steve O'Hear de ZDNet, les utilisateurs devraient bientôt être fatigué des réseaux sociaux, s'ils ne s'ouvrent pas ou s'ils n'embrassent pas une plus grande interopérabilité. A moins que ce ne soit tout le contraire ? Les profils sont les trésors de guerre des réseaux sociaux et il est pas sûr que les réseaux souhaitent les standardiser. Au contraire. D'ailleurs, les utilisateurs s'en accommodent. Comme l'explique Didier Durand à la suite de Business 2.0, qui constate que les usagers de LinkedIn sont toujours plus nombreux et que, malgré les contraintes, les professionnels les utilisent toujours plus avant. Pour les plus jeunes, danah boyd montre même que la tendance est aux profils de plus en plus éphémères : "Les adolescents ne recherchent par le gadget universel, cela ressemblerait trop à un fardeau dans un monde où perdre la trace des choses est la norme". Reste que si la qualité des profils se volatilise, les éditeurs de réseaux sociaux seront peut-être appelé à réagir ?

Pour Newsweek, 2007 sera l'année des widgets et de la personnalisation. Programmable Web s'interroge d'ailleurs sur l'impact de cette tendance en posant 5 questions sur les Mashups pour 2007, dont notamment de savoir si les widgets vont avoir un impact sur le développement des services "composites".

Quant à la monétisation des activités en ligne, l'année n'a pas tenue ses promesses. Pourtant, comme le dit très bien l'humoriste Vinvin (vidéo), l'auteur du truculent Bonjour America, les choses pourraient bien changer en 2007. Citons par exemple l'annonce de la plate-forme vidéo DailyMotion qui entend reverser une partie des revenus publicitaires aux ayants droits. En tout cas, cette question demeure l'une des clefs de l'avenir du web : il s'agit de dépasser le "métayage" dont parlait récemment Nicolas Carr en évoquant le modèle économique du web 2.0, pour permettre à chacun de profiter des fruits de son labeur.

Pour ma part, j'espère que 2007 va nous permettre de dépasser les limites de l'agrégation. A l'heure où l'innovation réside plutôt dans la démultiplication des services et applications web, on espère que cette année 2007 va vraiment être une année d'innovation radicale. Avec par exemple l'apparition de nouveaux agrégateurs dans lesquels se glisserait un peu d'intelligence, comme l'appelle de ses voeux Eric Baillargeon... Des outils qui ne reposent pas uniquement sur l'agrégation, mais qui donnent aussi leur pleine puissance à la dissémination. Des outils capables de mieux mettre en valeur les signaux faibles, de mieux faire le tri de nos données toujours plus nombreuses (comme les commentaires, qui sont souvent souvent en panne dès qu'on dépasse certaines audiences)... On est encore très loin d'un hypothétique "Web 3″ mais on est juste en train de commencer à mieux voir les limites des outils du web 2.0.

2007 devrait permettre de les dépasser, c'est en soit une bonne nouvelle. Bonne année à tous !

Hubert Guillaud

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi