Tech

Appareils mobiles : identifier son propriétaire en fonction de sa démarche !

ActualitéClassé sous :Tech , téléphone mobile , ordinateur portable

-

Des appareils mobiles capables d'identifier leurs propriétaires en fonction de leur démarche. Une nouvelle technologie destinée à la grande consommation et permettant de sécuriser les appareils mobiles a été mise au point en Finlande. Cette approche innovante de la reconnaissance de l'utilisateur permet d'identifier le propriétaire d'un appareil en fonction de sa démarche. Cette technologie pourrait être adaptée à l'avenir pour sécuriser les paiements par carte de crédit.

Téléphone mobile

La nouvelle technologie, développée par VTT, un centre de recherche technique finlandais, empêche l'utilisation non autorisée d'appareils mobiles (tels que les ordinateurs portables, les assistants numériques ou les téléphones portables) en les rendant inutilisables lorsqu'ils sont mis entre les mains d'un individu qui n'en est pas le propriétaire. L'appareil est équipé de capteurs qui mesurent certaines caractéristiques de la démarche de l'utilisateur. La première fois que l'appareil est utilisé, ces mesures sont sauvegardées dans sa mémoire. Dans le cadre d'une utilisation normale, l'appareil mesure en permanence la démarche de l'utilisateur et compare ces mesures aux valeurs stockées dans la mémoire. Si elles sont suffisamment proches, l'appareil identifie et autorise l'utilisateur. En revanche, si les valeurs sont différentes, des vérifications complémentaires, notamment au moyen d'un mot de passe, sont disponibles. La méthode est discrète, et aucune intervention spéciale n'est nécessaire, conférant ainsi une maîtrise totale à l'utilisateur.

L'utilisation d'appareils mobiles tels que les téléphones, les ordinateurs portables et même les cartes à puce connaît une hausse rapide. Le nombre de téléphones portables devrait atteindre les 2 milliards à travers le monde d'ici 2006, tandis que dans l'UE des 25, on comptait 229 millions d'abonnements mobiles en 2003. Parallèlement à ce phénomène, les incidents liés à la perte ou au vol d'appareils mobiles ont fortement augmenté ; certains chiffres indiquent que les vols annuels de téléphones portables s'élèvent à plus de 700.000 au Royaume-Uni, à 190.000 en Espagne, et à plus de 150.000 aux Pays-Bas. Outre la valeur réelle de l'appareil lui-même, les dommages s'étendent à la perte de données personnelles et de contacts et la possibilité que soient effectuées des transactions monétaires illégales.

Le nouveau système d'identification confère une sécurité améliorée et un risque réduit dans les situations où un appareil portable se retrouve entre les mains d'un individu mal intentionné suite à une perte ou un vol : l'identité de l'utilisateur du téléphone mobile doit être prouvée avant qu'il puisse s'en servir pour effectuer une transaction bancaire, par exemple, et l'appareil sera mis hors d'usage si l'utilisateur n'est pas son propriétaire. La méthode est assez simple comparée à l'emploi d'un mot de passe ou aux techniques de bioidentification traditionnelles : l'identité est confirmée dans le cadre d'un processus de fond sans requérir l'intervention de l'utilisateur.

L'identification axée sur la reconnaissance de la démarche repose sur des calculs avancés, dans le cadre desquels les signaux mesurés sont d'abord filtrés, après quoi certains paramètres, appelés le "code démarche", sont calculés. Lors des tests initiaux, le taux d'identification dépassait les 90 pour cent. Les responsables de VTT ont lancé la procédure relative à la protection des droits de propriété intellectuelle applicables à cette invention. Cette nouvelle technologie de reconnaissance pourrait s'étendre à de nombreuses applications, allant des appareils mobiles aux valises, en passant par les armes à feu.

Cela vous intéressera aussi