Tech

Une alerte au phishing inquiète les banques européennes

ActualitéClassé sous :Tech , phishing , banque

-

Websense Security Labs, entité de veille de l'éditeur Websense, a observé récemment une augmentation du "phishing" ou vol d'identité et fraude à la carte bancaire. Mi-septembre 2005, une vingtaine de banques européennes (Banco Gallego, Bancofar, eBancoval, etc.) la plupart installées en Espagne et en Italie, auraient été victimes de ce type d'attaques, d'après Websense SL (websensesecuritylabs.com).

En France, le "phishing" prend également de l'ampleur. En mai dernier, BNP Paribas, CCF, CIC et la Société générale, en ont fait les frais. Les 4 banques ont appelé sur leurs sites Internet respectifs leurs clients/internautes à la plus grande prudence.

Le 20 juin dernier, la Banque de France, elle-même, a signalé que ses "nom et logo ont été utilisés sans accord dans un courrier électronique vantant un nouveau système de paiement par Internet".

Outre-Atlantique, les sociétés Bank of America, ChoicePoint, DSW, LexisNexis, PayMaxx, comptent parmi "les infortunées". Le plus souvent ceux qui pratiquent le phishing transmettent des courriels en volume.

Ces e-mails intègrent le logo détourné de l'entité concernée ainsi qu'un texte court dans la langue d'origine de la structure. A ces éléments, vient s'ajouter un lien vers un site "toxique" mis en ligne pour obtenir identifiants et coordonnées bancaires des visiteurs.

Des éditeurs spécialisés tels que Websense proposent aux entreprises des outils destinés à protéger leurs données sensibles du phishing et d'autres fléaux numériques.

Cela vous intéressera aussi