Tech

Architecture of Radio, l'appli qui montre les ondes

ActualitéClassé sous :smartphone , ondes électromagnétiques , danger des ondes électromagnétiques

Architecture of Radio est une application mobile pour Android et iOS qui cartographie en temps réel les ondes électromagnétiques émises par les antennes relais de téléphonie mobile, les routeurs Wi-Fi, les satellites et les rend visibles. Pensée comme un outil d'appréhension de notre environnement numérique, elle fait écho à l'actualité récente autour de la sensibilité électromagnétique.

L’application Architecture of Radio affiche en temps réel une cartographie des ondes électromagnétiques émises par les antennes relais, les routeurs Wi-Fi et les divers satellites en orbite. © Juuke Schoorl, Studio Richard Vijgen

Wi-Fi, Bluetooth, téléphonie mobile, GPS : que l'on soit ou non utilisateur de ces communication sans fil, nous baignons constamment dans leurs ondes électromagnétiques. À quoi ressemblerait notre environnement si l'on pouvait faire apparaître ces réseaux invisibles pour constater de visu la place qu'ils occupent ? C'est précisément ce que fait Architecture of Radio. Cette application mobile pour l'iPad d'Apple et les terminaux Android créée par le designer néerlandais Richard Vijgen est capable d'afficher en temps réel et sur un lieu donné les signaux émis par les antennes relais de téléphonie mobile, les routeurs Wi-Fi ainsi que les satellites de communication, de navigation et d'observation.

L'utilisation semble on ne peut plus simple. Tablette ou smartphone en main, il suffit de filmer autour de soi pour voir apparaître en direct sur l'écran un monde invisible fait d'un maillage de points triangulaires dont la densité et l'agencement varient selon la proximité de la source. Des pylônes de couleur rouge et blanche matérialisent l'emplacement des antennes relais et des routeurs Wi-Fi tandis que les satellites sont représentés par de petits cubes.

Les ondes électromagnétiques sont tout autour de nous

On réalise très vite qu'il n'y a pas un centimètre cube de l'espace qui ne soit occupé par un ou plusieurs types d'ondes électromagnétiquesArchitecture of Radio donne à voir mais aussi à entendre. Un son qui mêle crépitements et bourdonnements, dont l'intensité est elle aussi corrélée à la force du signal, amplifie ainsi le sentiment oppressant que suscite cette démonstration. Pour fonctionner, Architecture of Radio s'appuie sur diverses sources, notamment la base de données OpenCellID qui recense les antennes relais de téléphonie mobile ainsi que le programme Ephemeris du Jet Propulsion Laboratory de la Nasa. Elle croise ces informations avec la position géographique de l'utilisateur pour établir la cartographie correspondante.

Richard Vijgen est un designer spécialisé dans la datavisualisation ou visualisation des données. Il s'agit d'une forme de communication à mi-chemin entre l'art et la science qui consiste à créer des représentations visuelles à partir de la masse de données hétérogènes que produit le monde numérique : Internet, vidéosurveillance, Internet des objets, géolocalisation... Une pratique qui colle à l'avènement des Big Data et permet de rendre ces ressources intelligibles et utilisables par le biais d'infographies, de tableaux, d'animations 3D, etc.

L'application Architecture of Radio compile les informations issues de bases de données en ligne recensant les antennes relais ainsi que le logiciel de la Nasa qui permet de localiser les satellites. Les ondes sont représentées par le maillage de points de forme circulaire, les pylônes blancs symbolisent les antennes relais, les triangles rouges les routeurs tandis que les satellites sont figurés par des cubes blancs et bleu clair. © Juuke Schoorl, Studio Richard Vijgen, Vimeo

Une démarche plus informative que scientifique

Hasard ou communication savamment orchestrée, la présentation d'Architecture of Radio coïncide avec l'actualité récente autour de l'électrosensibilité. En France, à Toulouse, un tribunal vient en effet de reconnaître le handicap d'une femme souffrant du syndrome d'intolérance aux champs électromagnétiques« Atteinte d'hypersensibilité aux ondes électromagnétiques depuis 2010, elle a dû renoncer à toute activité sociale et vit retirée à l'abri des champs électromagnétiques artificiels dans les montagnes ariégeoises », précise l'association Robin des Toits qui milite pour une « sécurité sanitaire dans les technologies sans fil ».

Pour autant, la démarche de Richard Vijgen semble davantage informative que scientifique. Architecture of Radio a pour vocation de « révéler ce paysage technologique invisible avec lequel nous interagissons par nos appareils ». L'application ne fournit aucune mesure précise sur l'exposition aux ondes ou leur éventuelle nocivité. D'ailleurs, son concepteur n'aborde même pas cette question. Pour autant, elle témoigne sans équivoque de leur omniprésence... Architecture of Radio sera disponible sur l'iPad à partir de décembre et sur Android début 2016.