Tech

En vidéo : Stephen Hawking soutient le fauteuil connecté d'Intel

ActualitéClassé sous :robotique , Tech , handicap

Stephen Hawking n'est pas encore parti dans l'espace comme il rêve de le faire depuis quelques années. En attendant, les progrès de la technologie l'aident à palier quelque peu les progrès de sa maladie. Il vient de se faire le porte-parole d'un projet de fauteuil roulant connecté, développé par Intel pour améliorer le quotidien des personnes à mobilité réduite.

Stephen Hawking il y a quelques années, avec l'appareil lui permettant de communiquer grâce à un ordinateur. C'est devenu encore plus difficile pour lui aujourd'hui et l'on comprend que l'astrophysicien et cosmologiste devienne de plus en plus dépendant des progrès de la technologie pour vivre le moins mal possible. © DAMTP, University of Cambridge

Stephen Hawking aime à rappeler périodiquement par quelques coups médiatiques qu'il est toujours bien vivant et actif. Tout récemment encore, il faisait diffuser des déclarations quelque peu sibyllines semblant remettre en cause l'existence des trous noirs.  L'une des raisons qui poussent probablement Hawking à se maintenir sur le devant de la scène, ce qui lui permet notamment de vendre ses livres, est que la maladie dont il souffre est très handicapante et nécessite des soins médicaux constants et coûteux. Cependant, il est sans doute beaucoup plus à l'abri financièrement depuis qu'il a reçu l'un des prix de la fondation Milner d'une valeur de 3 millions de dollars.

On aurait tort de croire qu'Hawking ne vit que pour sa passion pour la physique et la cosmologie théorique. Il s'est engagé dans diverses causes, y compris pour les personnes handicapées, à de multiples occasions. Tout récemment, on l'a même vu sur YouTube prendre part indirectement avec ses enfants auALS Ice Bucket Challenge(le défi du seau d'eau glacée) dont le but est de recruter des fonds pour lutter contre la sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Charcot, la maladie dont il est atteint avec d'autres personnes.

Le Ice Bucket Challenge auquel se sont déjà prêtés Bill Gates et Mark Zuckerberg a permis de collecter 100 millions de dollars pour la lutte contre la sclérose latérale amyotrophique (SLA) durant l'été 2014. Stephen Hawking pouvant facilement attraper une pneumonie, comme il l'explique dans cette vidéo, ce sont ses enfants Lucy, Robert et Timothy qui ont relevé le défi pour lui. © MND Assocation, YouTube

Un fauteuil connecté surveillant l'état de santé des handicapés

Le physicien vient de faire sensation en apparaissant dans une vidéo de la société Intel Corporation, l'entreprise cofondée en 1968 par le célèbre Gordon Moore et qui est le premier fabricant mondial de semi-conducteurs. En fait, le maître de la relativité générale collabore depuis plus de dix ans avec Intel sur des solutions technologiques au handicap.

De fait, déjà en 1997, Intel avait fourni à Hawking un système qui lui permettait de communiquer avec un ordinateur. Aujourd'hui il s'agit d'un fauteuil roulant connecté bardé d'électronique et de capteurs.

La vidéo de promotion du prototype de fauteuil connecté d'Intel fait intervenir Stephen Hawking. Il y encourage les ingénieurs de par le monde à continuer à développer le concept et à ne pas baisser les bras devant les problèmes technologiques qu'ils pourraient rencontrer. © intelnewsroom, YouTube

On n'en est pas encore à un système capable de lire dans les pensées de Stephen Hawking afin de lui permettre de s'exprimer directement. Ce fauteuil ne se pilote d'ailleurs pas ainsi, même si, en France un fauteuil roulant commandé par la pensée, a été réalisé, à l'état de prototype, par des élèves ingénieurs de l'école Esme Sudria. Mais il est capable de surveiller l'état de santé d'une personne handicapée en mesurant sa température, son rythme cardiaque et sa tension artérielle.

Le fauteuil peut aussi permettre à son utilisateur de se localiser et de déterminer les lieux accessibles dans son voisinageaux personnes à mobilité réduite. Comme l'explique le chercheur dans la vidéo de présentation du prototype de fauteuil connecté d'Intel : « la médecine ne peut pas me soigner, alors je m'en remets à la technologie. La technologie me permet d'interagir avec le monde, elle me permet de me déplacer et c'est grâce à elle que je peux vous parler en ce moment. Elle me permet tout simplement de vivre ».Anticipant sans doute sur les progrès des neurosciences et des ordinateurs connectés, Hawking lance aussi un appel aux développeurs pour qu'ils aident à pousser un cran plus loin le nouveau concept d'Intel pour le profit de toutes les personnes handicapées en fauteuil roulant.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi