Le robot Spot sera désormais un gardien du site archéologique de Pompéi. © Parc archéologique de Pompéi
Tech

Spot, nouveau chien de garde des trésors de Pompéï

ActualitéClassé sous :robotique , Archéologie , Boston Dynamics

Le parc archéologique de Pompéi vient d'engager le chien-robot Spot de Boston Dynamics pour patrouiller le site. Celui-ci sera chargé d'inspecter les zones les plus dangereuses, et notamment les tunnels des pilleurs.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Archéologie : les corps de deux hommes excavés au nord de Pompéi  Des excavations réalisées au début de l'année à Pompéi ont permis de révéler deux nouvelles victimes de la colère passé du Vésuve. Découvrez les images du travail accompli par les archéologues sur place. © Pompéi Sites 

Après avoir assisté la police, être devenu berger, ou encore inspecteur de Tchernobyl, voici que le robot Spot de Boston Dynamics s'essaie à un nouveau rôle. Le parc archéologique de Pompéi a décidé de faire appel aux talents du robot pour l'aider à préserver le site historique de la ville détruite en l'an 79 après J.-C par l'éruption du Vésuve.

Grâce à ses nombreux capteurs et sa capacité à se déplacer même sur les sols accidentés, il parvient à se faufiler dans de nombreux endroits difficiles d'accès. Il pourra ainsi inspecter des zones plus dangereuses, aider à mieux planifier les mesures de conservation du site, et même à faire de nouvelles découvertes.

Spot parcourt le site de Pompéi afin de lutter contre le pillage et collecter des données sur les structures. © Parc archéologique de Pompéi

Un réseau de tunnels dangereux créé par des pilleurs de tombes

Toutefois, l'un des rôles principaux de Spot sera de monter la garde la nuit, le moment où le site est souvent victime de pilleurs d'artéfacts. Il sera notamment utilisé pour patrouiller les tunnels créés par les « tombaroli », les pilleurs de tombes. Ceux-ci ont creusé des tunnels, souvent instables, sous le site depuis la découverte de la ville ensevelie il y a 300 ans. Les derniers tunnels ont été découverts en 2012.

L'utilisation de Spot s'inscrit dans le projet Smart@POMPEI, qui vise à utiliser les nouvelles technologies pour préserver le site historique. Il est équipé d'une caméra panoramique Spot CAM+ ainsi que du capteur Lidar Leica BLKARC. Spot sera assisté par des drones BLK2FLY de Leica, également équipés du Lidar. Ils seront ainsi en mesure de créer une modélisation 3D précise du site sous forme de nuage de points.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !