Les cowboys du futur vont-ils se promener sur ce robot à cornes ? © YouTube, Kawasaki
Tech

Un robot bouquetin à cornes que l'on peut chevaucher

ActualitéClassé sous :robotique , Kawasaki , robot quadrupède

Dans le cadre d'un salon dédié à la robotique, Kawasaki Robotics a dévoilé un étrange robot à cornes qui se monte comme un cheval.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Quand le robot Spot reproduit une chorégraphie...  Le robot Spot de Boston Dynamics reproduit la chorégraphie du clip « Start Me Up » des Rolling Stones. 

Après les chiens robots, dont Spot est le plus connu des représentants, place aux bouquetins robotisés ! Ce n'est pas une blague, et c'est Kawasaki Robotics qui a dévoilé ce robot à cornes, étrange croisement entre un cheval et un chamois. Son nom : Bex, car ce serait finalement plutôt un bouquetin (Ibex en anglais). 

Dans la vidéo ci-dessous, on découvre que ses cornes s'allument et que ses pattes articulées peuvent monter et descendre, et surtout se transformer en roues... Le tout avec un siège et un guidon pour qu'un cavalier lui grimpe sur le dos. Eh oui, contrairement à Spot, Bex n'est pas uniquement autonome, et on peut donc l'utiliser comme monture. À condition de ne pas être bien pressé...

La structure de Bex pèse 80 kilos et le robot peut être personnalisé avec un buste qui n'est pas figé. © Kawasaki

Un avenir dans la surveillance et le transport

« À mi-chemin entre les robots humanoïdes et les robots à roues, nous nous sommes demandé s'il y avait une opportunité, a déclaré Masayuki Soube, de Kawasaki, dans une interview traduite par IEEE SpectrumC'est pourquoi nous avons commencé à développer Bex, un robot quadrupède. Nous pensons que la technologie de marche appliquée dans le développement des robots humanoïdes peut certainement être appliquée aux robots marcheurs quadrupèdes ».

Selon son concepteur, Bex peut transporter jusqu'à 100 kilos de marchandises, et il pourrait être utilisé pour les récoltes ou comme magasinier dans les usines. Autre utilisation envisagée : comme outil de surveillance en entrepôt puisqu'il dispose de caméras. Kawasaki précise que le buste du pseudo animal n'est pas figé et que chaque partenaire intéressé pourra l'adapter à ses besoins. Peut-être verra-t-on apparaître une licorne ou un lama...

Pour l'instant, ce robot semble plutôt sorti de l'univers d'une fête foraine que d'un entrepôt où il serait chargé de la surveillance. © Kawasaki

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !