Tech

La première ferme entièrement robotisée ouvrira au Japon en 2017

ActualitéClassé sous :robotique , robot-fermier , robot-jardinier

Spread, une société japonaise spécialisée dans la culture industrielle de laitues dans un environnement contrôlé, travaille sur un site de production entièrement robotisé. Des semailles en passant par la germination, le replantage, l'arrosage, la récolte puis le conditionnement, toutes les étapes seront gérées par des machines. À la clé, des économies d'eau, d'énergie, de main d'œuvre et un coût de production qui pourrait diminuer de 50 %.

Voici à quoi ressemblera la ferme robotisée dans laquelle la société japonaise Spread compte faire pousser ses laitues sans la moindre intervention humaine. Une fois en service en 2017, le site pourra produire jusqu’à 30.000 salades par jour. © Spread

L'agriculture est l'un des domaines dans lesquels la robotique est appelée à jouer un rôle de plus en plus important. Nous avons déjà évoqué sur Futura-Sciences les projets de robots capables de surveiller ou de fertiliser les cultures. Mais ce n'est qu'un début... D'ici moins de deux ans, la première ferme de culture de salades entièrement robotisée devrait entrer en service au Japon. Elle produira jusqu'à 30.000 laitues par jour en gérant chaque étape depuis les semailles jusqu'au conditionnement en sachets, prêts à être expédiés vers les magasins. Le projet industriel de cette ferme de demain a été lancé par la société japonaise Spread qui est le plus gros producteur mondial de laitues cultivées sous lumière artificielle.

L'entreprise produit actuellement 7,7 millions de laitues par an en culture hors-sol qui sont mises en sachets et vendues à travers un réseau de 2.000 magasins. Une partie de la production est déjà automatisée en ce qui concerne la gestion de l'arrosage, de la stérilisation de l'eau, de l'éclairage et du suivi du niveau de gaz carbonique.

Spread est actuellement le plus gros producteur mondial de laitues cultivées sous lumière artificielle. Ses produits sont vendus au Japon en sachets pour un prix équivalent à celui des laitues cultivées en plein champ. Grâce à sa future ferme robotisée, l’entreprise compte diviser par deux ses coûts de production. © Spread

Une eau d'arrosage recyclée à 98 %

Spread travaille désormais à supprimer toute intervention humaine, notamment au niveau de la plantation des semences et de la surveillance de la germination qui sont deux étapes clés. « Il y a des pénuries d'eau et de nourriture liées aux conditions météorologiques extrêmes, à quoi s'ajoute la croissance de la population mondiale », explique Spread pour vanter les avantages de son concept de ferme robotique. L'éclairage sera alimenté par des énergies renouvelables, 98 % de l'eau utilisée sera recyclée et il n'y aura pas besoin de répandre des pesticides puisque les cultures se font en intérieur dans un environnement contrôlé. À la clé, un rendement et une qualité constants et des robots-jardiniers qui pourront travailler sans relâche.

Selon Spread, les propriétés gustatives de ses salades seraient similaires à celles des laitues cultivées en extérieur. La firme japonaise affirme par ailleurs que sa ferme robotisée va lui permettre de diminuer de moitié ses coûts par rapport à son modèle de production actuel. Cette baisse pourrait être répercutée sur le prix final qui, pour le moment, est équivalent à celui des laitues cultivées en champ.

Cela vous intéressera aussi

Playlist : tout savoir sur le transhumanisme, la robotique et l'intelligence artificielle  Jean-Claude Heudin, directeur de l'IIM (Institut de l'Internet et du multimédia) nous parle de sa vision du transhumanisme, du futur de l'intelligence artificielle et des robots durant cette série d'interviews réunies sous forme de playlist.