Tech

Une nouvelle discipline en 2010 : le nanofoot !

ActualitéClassé sous :robotique , technologie , Mems

-

Vous avez aimé la RoboCup, cette compétition de football mettant en lice des robots ? Vous adorerez la version 2010, qui descend à l'échelle nanométrique !

Un Mems, mesurant 300 micromètres de longueur, mis au point par l'équipe suisse ETH Zurich qui a participé à la RoboCup 2009. © ETH Zurich

Ces derniers temps, les Mems (microsystèmes électromécaniques) sont très présents sur la scène médiatique. Leur alimentation en énergie est le problème principal, mais de nombreux progrès restent à faire en microélectronique et en micromécanique. Pour stimuler les chercheurs, les nanotechnologies ont été intégrées au programme de la célèbre compétition RoboCup, qui voit s'affronter des troupes de robots sur un terrain de football.

L'idée a porté ses fruits. Deux compétitions de nanofootball se sont déjà déroulées en 2007 et en 2009. Cinq universités spécialisées dans le domaine se sont prises au jeu, qui consistait à évaluer chaque micro-machine séparément. L'évaluation comprenait trois tests. Le premier exigeait des Mems qu'ils effectuent un sprint sur une longueur de la taille d'une tête d'épingle, le second était une course d'obstacles tandis que le dernier consistait à déplacer un micro-palet pour marquer les premiers nanobuts de l'Histoire. Les opérations s'effectuaient à l'aide d'un microscope et d'un contrôle extrêmement précis basé sur des champs magnétiques.

RoboCup 2

Cette première salve de tests est le fruit de la collaboration entre la RoboCup et l'organisme américain NIST (National Institute of Standards and Technology). Le but n'est pas de créer un nouveau sport pour les bookmarkers. Selon Craig McGray, chercheur membre du NIST, « le football permet d'effectuer, d'une manière amusante, de véritables tests sur les aptitudes basiques dont les nanorobots auront besoin pour des applications utiles et concrètes ».

Le succès des joutes de 2007 et 2009 a conduit à rendre cette nanocompétition complètement autonome, qui devient le Mobile Microrobotics Challenge. L'événement reprend le concept établi lors des dernières RoboCup avec une légère modification de la troisième phase et son parcours d'obstacle qui s'annonce plus ouvert, avec comme critères de jugement, l'autonomie, la gestion de la consommation et la complexité de la tâche choisie.


Le nanofootballeur de l'équipe suisse ETH Zurich à l'épreuve du tir au but. © ETH Zurich

La première édition se déroulera en mai 2010 à Anchorage en Alaska. Cette compétition promet d'être un vecteur d'innovation et de vulgarisation pour la microélectronique et la microrobotique, à l'image de ce que fit la RoboCup pour la robotique actuelle. Les enjeux dans le domaine des Mems sont majeurs, pour la santé, avec d'hypothétiques nanorobots chirurgiens, et pour bien d'autres applications. Rendez-vous est pris pour mi-2010...

Pour les éventuels intéressés, voici les coordonnées pour soumettre un projet avant le 31 décembre 2009 :

  • par courriel : microrobotics2010@nist.gov ;
  • par courrier classique : NIST Microrobotics Challenge 2010, c/o Craig McGray, NIST, 100 Bureau Dr., MS 8120, Gaithersburg, MD 20899-8120.

Le dossier devra contenir les éléments suivants :

  • la liste des membres de l'équipe;
  • la liste des différents sites de fabrication disponibles;
  • les caractéristiques techniques du micro-robot;
  • un aperçu du design du micro-robot;
  • un aperçu des capacités du micro-robot;
  • une étude du processus de fabrication potentiel.
Cela vous intéressera aussi