Tech

Le nouveau robot Mirob, roi des analyses microbiennes

ActualitéClassé sous :robotique , robot , micro-organisme pathologique

Les micro-organismes sont des médicaments et des produits biochimiques potentiels. Les biologistes veulent utiliser les capacités souvent étonnantes des formes génétiquement modifiées, en particulier dans le domaine de la médecine.

Le robot Mirob

Oliver Lange de l'institut Fraunhofer pour les unités de production et d'automatisation (IFF), en collaboration avec l'institut pour les microsystèmes et systèmes de sonde de l'université d'Otto-von-Guericke à Magdebourg, a développé "Mirob", un nouveau robot afin de classer plus rapidement les micro-organismes pathologiques, pour des analyses microbiennes rapides. Ce projet a également été réalisé grâce aux entreprises engelke engineering art et Symacon GmbH. Un autre partenaire dans le projet, encouragé par le Ministère fédéral BMBF dans le cadre du programme "Production pour l'Avenir", est l'entreprise Proteome Factory AG.

Cette nouvelle méthode consiste d'abord à analyser quelques-unes des protéines des micro-organismes grâce à un spectromètre de masse. Ce spectromètre prend l'"empreinte digitale" et un ordinateur mesure la masse de la molécule ainsi que sa charge électrique. Malgré l'automatisation des manipulations, un travail manuel en laboratoire reste nécessaire, ce qui implique des conditions de sécurité très exigeantes pour la préparation d'échantillons. Ce n'est plus le cas avec "Mirob". Il extrait automatiquement des échantillons à l'aide d'une caméra et les place dans le spectromètre de masse. L'échantillon est ensuite comparé avec les valeurs de référence. Une condition pour cette analyse particulièrement rapide est évidemment que la base de données soit la plus complète possible.

Comme l'explique Oliver Lange de l'institut Fraunhofer pour les unités de production et d'automatisation (IFF), "l'échantillon est contrôlé pendant tout le parcours : la caméra reconnaît chaque échantillon à son code-barre. Ce dernier contient les résultats de l'analyse enregistrés grâce à l'ordinateur. Ainsi aucune erreur d'inversion n'est possible."

Cela vous intéressera aussi