Dr. Spot est équipé de caméras pour mesurer les signes vitaux à distance, et une tablette pour faciliter la communication avec le patient. © MIT
Tech

Dr. Spot, le robot qui va au contact des malades Covid-19

ActualitéClassé sous :robotique , Boston Dynamics , Spot

Des chercheurs ont modifié Spot, le robot de Boston Dynamics, pour aider les médecins à surveiller les patients atteints du coronavirus sans s'exposer. Dr. Spot est équipé de caméras afin de mesurer les signes vitaux sans contact et d'une tablette pour la vidéoconférence.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Boston Dynamics 2018 : le robot SpotMini ouvre les portes tout seul  Jusqu'où iront-ils ? L'entreprise Boston Dynamics poursuit ses travaux sur des robots quadrupèdes, à usages censément civils ou militaires, mais encore à venir. La dernière vidéo en date montre l'un d'eux, muni d'un bras terminé par une pince, ouvrir une porte. 

Le chien-robot de Boston Dynamics serait-il voué à devenir le meilleur ami de l'Homme ? Après avoir assisté la police et les bergers, Spot s'adapte pour aider les médecins à traiter les patients atteints par le coronavirus. Baptisé Dr. Spot, cette nouvelle version du robot est le fruit d'une collaboration entre Boston Dynamics, le Massachusetts Institute of Technology (MIT) et le Brigham and Women's Hospital.

Spot s'était déjà montré capable d'évoluer dans de nombreux environnements, ce qui en a fait un candidat idéal pour intervenir dans un hôpital. Les chercheurs l'ont équipé de caméras afin que les médecins puissent surveiller l'état des patients sans contact. Il est également surmonté d'une tablette, pour permettre aux médecins de parler directement avec les patients. Un tel robot évite au personnel de s'exposer au virus, et réduit l'utilisation d'équipements de protection.

VitalCam : des caméras pour mesurer les signes vitaux à distance

Afin de pouvoir mesurer les signes vitaux des patients sans les toucher, Dr. Spot est équipé d'une caméra infrarouge et de trois caméras monochromes, avec des filtres optiques pour les longueurs d'ondes de 660, 810 et 880 nanomètres. Grâce à ce dispositif, baptisé VitalCam, le robot peut mesurer la température, la fréquence cardiaque, la fréquence respiratoire et la saturation pulsée en oxygène (SpO2).

L'article publié par les chercheurs est le résultat d'un premier essai dans un hôpital avec des volontaires en bonne santé. Ils sont parvenus à surmonter les problèmes causés par des conditions de mesure changeantes, et ont ainsi montré la viabilité de leur système. Il faudra certainement encore d'autres essais cliniques avant qu'il puisse être adopté par les hôpitaux, mais Dr. Spot semble promis à une belle carrière.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !